Patrick poursuit la traque de Sofiane Messaoud !

 

Patrick poursuit la traque de Sofiane Messaoud !

05 / 04 / 2019

 

Au commissariat, Patrick lance à Léo : « Sofiane Messaoud a forcément fait appel à un fourgue pour les 10 millions d’euros ». Il réplique : « En même temps comme le braquage a foiré, ils ont pas tellement dû se voir ». Le Commandant Nebout lâche : « Oui mais enfin on a failli le serrer deux fois. Il a le feu au cul. Il va peut-être se tourner vers quelqu’un de confiance, non ? ». Le Capitaine Castelli demande : « Tu veux quoi ? Qu’on secoue tous les fourgues de la région ? Parce que là, on n’a pas fini ». Le mari de Babeth dit : « Seulement ceux qui sont capables de blanchir 10 millions d’euros. Ça devrait limiter la liste, non ? ».

Le Capitaine Blanco arrive : « Vous auriez pu attendre que ça soit officiel pour reprendre ». Il lui remet son arme de service. Le Commandant Nebout l’interroge : « Je suis mis hors de cause, non ? ». Le professionnel de l’IGPN confirme : « Oui. Effectivement ». Patrick explique : « L’info a fuité par les syndicats. Et avec Messaoud, chaque minute compte ». Le Capitaine Blanco révèle : « J’ai cru comprendre que Messaoud et vous c’était une longue histoire ». Le Commandant Nebout souligne : « A laquelle je veux être un point final, oui ». Le professionnel de l’IGPN l’invite à toutefois respecter les procédures : « On vous connaît de réputation ». Le mari de Babeth demande : « Donc je suis en liberté surveillée ? ». Le Capitaine Blanco lui rappelle : « On a eu une fusillade en plein Marseille et une victime. C’est largement suffisant ». Patrick reconnaît que c’est beaucoup trop : « Mais rassurez-vous, j’en fait pas une affaire personnelle. Juste mon boulot ». Kévin entend la conversation et ça le dégoûte. Le Capitaine Castelli essaie de le calmer : « C’est Messaoud que Patrick visait ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin