Régis Maynard (Eric) : Est-il gay comme son personnage ou hétéro dans la vie ? Il donne la réponse !

 

Régis Maynard (Eric) : Est-il gay comme son personnage ou hétéro dans la vie ? Il donne la réponse !

22 / 02 / 2019

 

Dans les dernières intrigues de Plus belle la vie, Eric Norman est revenu sur le devant de la scène, non pour les enquêtes du commissariat mais parce que Thomas, en pleine séparation, est tombé sous son charme. Le comédien Régis Maynard parle de ce personnage et de cette histoire dans une interview exclusive réalisée par le magazine Télé-Loisirs.

Télé-Loisirs : Avez-vous été surpris de découvrir que Thomas allait se tourner vers Eric ?

Régis Maynard : « Oui et non, car il n’y pas beaucoup de personnages homosexuels dans la série. Cela m’a amusé et ça m’a fait plaisir car je n’avais jamais joué avec Laurent Kérusoré, donc c’était sympa ».

Que va-t-il advenir d’Eric après cela ?

« Régulièrement, Eric se fait larguer [il rit] ! Mon personnage n’a pas fait son coming-out auprès de ses collègues. Les scénaristes entretiennent ça et c’est intéressant de jouer ce personnage qui fait le macho par certains côtés et qui se fissure par ailleurs. C’est très plaisant de pouvoir se laisser aller à de la fragilité et de la sincérité ».

Saviez-vous dès votre audition pour Plus belle la vie qu’Eric était homosexuel ?

« Oui, lorsque j’ai été pris au casting, j’ai très vite su qu’Eric était homosexuel car il est arrivé après l’incendie du commissariat du Canet, qu’il était soupçonné d’avoir déclenché. Il y avait cette scène où Eric molestait un indic, avant de l’embrasser. Je crois savoir qu’après l’attentat contre un policier sur les Champs-Elysées, ses collègues ont découvert qu’il était homosexuel en rencontrant son mari au moment des funérailles. Je ne sais pas si mon personnage est inspiré de ça, mais j’y ai pensé. Cela reste difficile dans certains milieux et je suis donc ravi de jouer ce personnage et de défendre cette cause-là, en plus pour moi qui suis hétéro. De ne pas être dans la caricature de ce qu’on a pu voir par le passé avec des films comme La Cage aux folles par exemple ».

Comment travaillez-vous pour interpréter Eric ?

« Je l’aborde comme je suis. Quand j’ai passé le casting, ma référence c’était le film Le Secret de Brokeback Mountain, j’ai repensé à cette histoire d’amour entre deux hommes très, très virils. J’ai plein de retours d’hommes homosexuels dans la rue ou par messages, qui me disent merci de ne pas jouer une folle ».

Quels retours avez-vous des téléspectateurs en général ?

« Au début, on me disait vous, on ne vous aimait pas et maintenant je fais partie des meubles. Rapidement après le selfie, la discussion s’oriente sur les coulisses du tournage ».

Intégrer Plus belle la vie vous a-t-il ouvert des portes ?

« J’ai la sensation d’entrer dans une certaine régularité de tournage pour Plus belle la vie. Intégrer la série, c’était inattendu car je n’étais pas quelqu’un de connu. C’est chouette que la série prenne des comédiens qui ne sont pas connus, cela permet aussi une identification plus facile pour le public, c’est la série qui est une star. Depuis, j’ai tourné quelques fictions, comme le téléfilm Une mère sous influence, la série Tandem, et des petits rôles dans Vidocq et Rémi sans famille ».

Avez-vous d’autres projets ?

« Oui, un projet très personnel car j’aimerais bien réaliser mon premier album. C’est de la chanson électro, sous mon nom de scène, Simple Charles ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin