Patrick révèle à Babeth qu'Anne a demandé sa mutation

 

Patrick révèle à Babeth qu’Anne a demandé sa mutation

22 / 11 / 2018

 

A l’hôpital, Patrick engage la conversation avec Babeth qui travaille : « Je suis passé à l’appartement. Yolande m’a dit que t’avais placé Jocelyn en clinique ». Elle confirme : « Oui, depuis ce matin ». Il réplique : « T’aurais pu m’en parler non ? Vous êtes toujours ma famille, t’es toujours ma femme. C’est le genre de décision dont on doit parler ensemble, non ? ». L’infirmière l’arrête : « Oh, mon père a failli se foutre en l’air et moi avec. Qu’est-ce que tu veux que je te dise de plus ? ».

Son mari la comprend : « Je ne te fais pas de reproches. Je pense à Yolande. Elle le vit mal. Elle était en larmes tout à l’heure ». La mère de Léa lâche : « Et tu crois que je ne le sais pas ? Après toi si t’as une solution pour guérir l’Alzheimer et que mon père vive normalement, je suis preneuse ». Le Commandant Nebout indique : « Je te dis juste que c’est un peu brutal pour ta mère. On en serait pas là si Quentin n’avait pas planté tout le monde. De toute façon c’est toi qui sait ce qu’il faut pour ton père. Moi j’espère juste que cette clinique lui fera du bien ». Babeth est persuadée que ça ne peut pas être pire : « Par contre pour ma mère, j’aimerai bien passer quelques jours avec elle à la maison. Ça t’embêterait pas de rester un peu à l’hôtel ? ». Patrick accepte : « Je peux rester le temps que tu veux. De toute façon, je crois que j’ai besoin de prendre un peu de recul. Anne a demandé sa mutation. Je ne sais pas comment on va réussir à bosser ensemble maintenant mais bon je m’en fous c’est fini ». L’infirmière balance : « Mais tu sais, ta vie privée ça ne me regarde plus ! ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin