Rebecca Hampton (Céline) : « Je ne ressens absolument aucune lassitude à jouer dans PBLV »

 

Rebecca Hampton (Céline) : « Je ne ressens absolument aucune lassitude à jouer dans PBLV »

18 / 11 / 2018

 

Depuis 2004, Rebecca Hampton campe la belle Céline Frémont dans Plus belle la vie. L’un des personnages préférés du public, qui ne se lasse pas de suivre ses aventures sentimentales et professionnelles depuis 15 saisons, sur France 3. Dans une interview accordée à France dimanche, la comédienne se confie sur sa participation à la série.

France dimanche : Ressentez-vous une certaine lassitude, après autant d’années à jouer dans Plus belle la vie ?

Rebecca Hampton : « Non absolument aucune. Au contraire ! J’ai un rôle qui bouge tellement dans tous les sens que je ne suis jamais dans la routine. Et puis les gens ont forcément une affection particulière pour les dinosaures de la série. Et moi… je suis là depuis le tout premier épisode ! Chaque bain de foule est une dose d’amour vraiment agréable. C’est l’un des rares moments où l’on réalise à quel point on ne s’est pas trompé de métier. Une photo, un bisou, un selfie… c’est toujours très chaleureux. Quant à l’apprentissage des scénarios, c’est toujours aussi amusant et plaisant. Sauf quand il y a des chiffres dedans, là j’ai beaucoup de mal [rires]. Les textes, je les apprends sans problème, mais les chiffres, je ne les mémorise pas du tout. Une adresse ou un numéro de téléphone, je ne m’en souviens jamais ! ».

Regardez-vous votre propre feuilleton ?

RH : « Eh bien oui, figurez-vous ! J’aime beaucoup. Il y a tellement de personnages et d’intrigues différentes que ça m’aide à suivre [rires]. Cet été, pendant les vacances, ma mère est venue passer pas mal de temps à la maison, et tous les soirs, nous nous installions toutes les deux pour regarder Plus belle la vie ! ».

Etes-vous une vraie Marseillaise maintenant ?

RH : « Oui, même si je suis parisienne d’origine. Je suis venue m’installer ici il y a plus de dix ans. Les trois premières années de la série, je faisais beaucoup d’allers et retours entre Paris et Marseille, mais un matin… je n’ai pas eu envie de rentrer. La ville m’avait adoptée ! Je vis près du cours Julien, un quartier populaire de la ville que j’aime beaucoup ».

Et en dehors des tournages, quelles sont vos méthodes pour décompresser ?

RH : « J’ai beaucoup dansé car j’ai une maman qui est professeure de danse. Du jazz, du contemporain, de la danse classique et de la danse africaine. Je nage beaucoup également. Et à Marseille, c’est plutôt pratique [rires] ! Et depuis quelque temps, j’ai découvert le yoga bikram, grâce à une amie. C’est absolument génial. Il s’agit d’une séance de 90 minutes dans des salles chauffées à 42 °C. Tu transpires beaucoup, c’est aussi une sorte de méditation. C’est très dur physiquement, mais quand tu sors de là, tu es sur un nuage. J’en fais le plus possible. Quand je ne suis pas en tournage, ça peut être une fois par jour ! ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin