Anne et Patrick ne retrouvent pas le tueur d'Alexandre Sartène car…

 

Anne et Patrick ne retrouvent pas le tueur d’Alexandre Sartène car…

24 / 10 / 2018

 

Patrick tente de faire comprendre à Anne qu’elle n’aurait jamais dû dire à Berrand de l’IGPN qu’elle était avec Alexandre Sartène la nuit du 10 octobre 2018. Elle réplique : « Trop tard ! ». Il poursuit : « Si le mec de l’IGPN se rend compte que vous avez menti, vous pouvez dire adieu à votre carrière ». La Commissaire Olivieri explique : « Je n’ai pas envie qu’on salisse la mémoire d’Alexandre ».

Le mari de Babeth lance : « Mais vous ne savez même pas que ce qui s’est passé cette nuit là ! ». Elle lâche : « En tout cas il ne s’est pas suicidé. Là, je n’ai plus aucun doute ». Patrick avoue que ce n’est pas normal que l’IGPN soit en charge de l’enquête. Elle partage son avis : « Cette histoire cache un truc. Un gros truc. Alexandre devait être sur une affaire sensible. Il a dû fouiller au mauvais endroit, déranger certaines personnes ». Le Commandant Nebout demande : « Vous êtes sûre que vous n’êtes pas en train de l’idéaliser ? La dernière fois que j’ai parlé avec lui j’ai plutôt eu l’impression d’avoir quelqu’un de désabusé. S’il avait été sur un gros coup, il aurait été tendu. Là, on avait l’impression qu’il voulait sauver son cul ». A cet instant, Anne remarque qu’il y a une caméra presque à l’endroit où était garée la voiture d’Alexandre dans laquelle il a été tué.

Peu après, ils récupèrent les images et découvrent qu’une camionnette blanche s’est garée devant le véhicule d’Alexandre Sartène. Patrick comprend que le camion était bien positionné pour masquer la voiture d’Alexandre Sartène. Anne dit que ça confirme ses soupçons de meurtre. Le Commandant Nebout l’interroge : « Qu’est-ce que vous allez faire ? Vous allez en parler à Carole Leconte ? ». Elle répond que non : « Prévenir Leconte c’est prévenir Berrand et je n’ai pas envie qu’il s’en mêle ». Le mari de Babeth lui déconseille d’enquêter en douce : « Si l’affaire est aussi pourrie que ce que vous pensez vous allez vous mettre en danger ! ». La Commissaire Olivieri décide quand même de le faire pour la mémoire d’Alexandre Sartène.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin