Blanche avoue à Thomas que Nicolas est encore dans sa tête tous les jours

 

Blanche avoue à Thomas que Nicolas est encore dans sa tête tous les jours

03 / 10 / 2018

 

Au Bar du Mistral, Blanche avoue à Thomas que c’est beaucoup plus difficile que ce qu’elle pensait d’animer les ateliers d’écriture en prison : « C’est tellement différent des cours au lycée ». Le mari de Gabriel demande : « Dans quel sens ? ». Elle explique : « A Scotto, il y a des cas difficiles mais on peut les gérer avec l’équipe pédagogique. Il y a de l’échange, un encadrement. Là, je suis toute seule face à deux élèves qui arrivent avec toute leur détresse et tous leurs problèmes ».

Le père adoptif de Thérèse et Gabriel reconnaît que ce ne sont pas les conditions idéales pour enseigner. La mère de Noé confie : « Sans compter que pour les détenues je représente un lien vers l’extérieur alors tu peux vite devenir leur coursier ». Thomas l’interroge : « Elles t’ont déjà demandé de passer quelque chose ? ». La prof de français confirme : « Oui. Une lettre d’amour. Je sais, j’aurais dû refusé mais elles ont tellement insisté. J’ai été manipulée. Mais je veux continuer car je me sens utile ». Le mari de Gabriel pense qu’après ce qu’elle a vécu avec l’Enchanteur elle ne doit pas s’entourer de personnes manipulatrices. Blanche refuse de fuir : « Je suis partie des semaines à l’autre bout de l’Europe avec Johanna mais Nicolas est encore dans ma tête. J’ai juste besoin de me confronter à la réalité. J’ai tué personne et j’ai vécu avec un tueur pendant deux ans. Si j’avais été moins naïve, rien ne serait arriver. Maintenant je vais arrêter de vivre chez les bisounours ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin