Blanche ment à la matonne !

 

Blanche ment à la matonne !

01 / 10 / 2018

 

En prison, Blanche confie à Perez être vraiment contente d’organiser des ateliers d’écriture : « J’apprends beaucoup. Ces femmes ont une grande richesse en elles ». La matonne fouille ses poches. La mère de Johanna et Noé poursuit : « Vous verriez… Vous qui aimez écrire, c’est étonnant »… Perez vide ensuite son sac et prend des documents. Blanche l’arrête : « C’est un sac de filles. Il y a plein de trucs dedans. On ne s’y retrouve pas. Ici il y a les notes que j’ai prises quand j’ai lu votre manuscrit alors je préfère vous en parler de vive-voix ». La matonne demande : « Vous l’avez déjà lu ? ».

Elle confirme : « Ah oui. D’une traite. Parce que quand on l’a dans les mains, on ne peut plus s’arrêter ». Perez est ravie : « C’est vrai ? J’ai essayé de mettre de l’action, du suspens quoi ». Blanche indique : « Je trouve que votre roman il est très fort. Et puis troublant aussi. On sent une grande originalité ». La matonne la questionne toutefois : « C’est gentil. Vous ne dites pas ça pour me faire plaisir ? ». La prof de français du Lycée Vincent Scotto répond : « Ah non. Il y a une règle entre écrivains : on se dit toujours la vérité. Et moi je pense que vous devriez l’envoyer à un éditeur ». Perez la remercie pour ses encouragements : « J’ai presque fini le Tome 2. Dès qu’il est fini, je vous le fais lire ». Si Blanche complimente autant la matonne c’est pour faire diversion comme elle cache dans son sac une lettre de Sam pour son copain William qu’elle doit sortir de prison en cachette…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin