César est touché par le soutien sans faille de son oncle

 

César est touché par le soutien sans faille de son oncle

19 / 09 / 2018

 

Avant la course de GTS, Rochat conseille à César de ne surtout pas partir comme un dingue : « Ça c’est l’erreur classique. On y va comme un fou et après on pioche ». Son neveu réplique : « 6 kilomètres. Je pense que je vais tenir le coup ». Son oncle avoue : « Après tout ce que t’as vécu, je trouve que t’as beaucoup de courage de participer à cette course ». Son neveu explique : « Tu sais, GTS c’est pas juste une boîte. On travaille pour l’avenir de la planète. On a une mission. On est les pionniers d’un monde meilleur ». Rochat lâche : « Mais comment la police a pu imaginer que tu étais mêlé au meurtre de Christophe Ford ? Là, je comprends pas ».

César dit qu’ils nagent complètement dans leur enquête : « Au départ, ils ont soupçonné Céline Frémont et après c’était mon tour ». Le Proviseur du Lycée Vincent Scotto poursuit : « Mais tu n’as rien à voir avec le meurtre de cet homme. Tu le connaissais à peine hein ? ». Son neveu est étonné : « Tu crois quand même pas que c’est moi qui l’ait tué ? ». Rochat lui promet que non : « Mais quand bien même… Je serais toujours là moi ». Son neveu lui jure qu’il n’a rien à se rapprocher : « Je n’ai rien à voir avec cette histoire ». Rochat confie : « On n’étale pas trop nos sentiments. Mais tu comptes beaucoup pour moi ». César ne sait pas comment il fait pour l’apprécier : « J’ai été une merde. J’ai foutu la merde au bahut. J’ai pas vraiment été reconnaissant avec toi. Tu sais, c’est con à dire mais si t’avais pas été là, je sais pas ce que j’aurais fait de ma vie ». Son oncle est sûr qu’il serait quand même parvenu à très bien s’en sortir. César est touché : « Je t’adore tonton ! ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin