Laurent donne un alibi à Patrick pour l'incendie à l'hôpital

 

Laurent donne un alibi à Patrick pour l’incendie à l’hôpital

28 / 08 / 2018

 

Au commissariat, Patrick interroge Laurent pour savoir ce qu’il faisait la veille aux alentours de 19 heures. Il annonce : « J’étais chez moi, au téléphone, avec différents interlocuteurs pour gérer le conflit social à l’hôpital ». Le Commandant Nebout poursuit : « Et vous êtes sûr que n’êtes pas allé là-bas ? ». Le père de Thelma et Hugo réplique : « Pourquoi faire ? Pour que je sois séquestré moi aussi ? ». Le mari de Babeth insiste : « Répondez à ma question s’il vous plaît ». Laurent lâche : « Non mais je rêve ! Vous me soupçonnez là ? J’étais pendu au téléphone avec les équipes pour que les patients soient transférés vers d’autres établissements. Et c’est moi qui aurait foutu le feu ? ». Patrick indique : « Vous n’en seriez pas à votre première contradiction. Vous avez décidé de baisser le budget de Marseille-Est alors que jusque-là vous avez toujours soutenu cet hôpital ».

Laurent tente de se justifier : « Parce qu’à un moment donné, les idéaux sont rattrapés par la réalité économique ». Le Commandant Nebout lance : « Ou par votre vie privée ! ». L’individu cherche à savoir : « Vous avez un lien de parenté avec Léa ? ». Patrick confirme : « Je suis son père adoptif ». Le père de Thelma et Hugo balance : « Je comprends mieux le sens de cet interrogatoire maintenant ». Le mari de Babeth lui demande de ne pas inverser les rôles : « Je suis suffisamment proche de Léa pour savoir que le vote du conseil a été motivé par la vengeance ». Le mari de Camille cherche à savoir : « Et c’est quoi votre théorie ? Ma femme couche avec l’une des chirurgiennes de l’hôpital alors je vire tout le monde et j’y fous le feu ? ». Patrick ne lâche rien : « Vous avez décidé de casser votre jouet alors y mettre le feu »… Laurent termine : « J’ai déjà été bien gentil de répondre à vos questions. Maintenant, rappelez-moi quand vous avez trouvé mon briquet sur les lieux du crime ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin