Léa est perturbée

 

Léa est perturbée

24 / 07 / 2018

Alors qu’elle est en train de dormir sur le canapé à l’appartement Nebout, Léa rêve de Camille. Elle repense à leur premier échange. La fille de Babeth se souvient lui avoir dit : « Vous allez me trouver extrêmement cavalière mais est-ce que vous m’autorisez à vous offrir un café ou autre chose ? ». Elle s’imagine que la mère d’Hugo, qui s’est braquée et qui s’est mise à pleurer, lui a en fait dit oui. Cette dernière répond alors : « Oui. Ça vous arrive souvent d’aborder des inconnus comme ça ? ». L’interne confie : « Non pas du tout. En fait, c’est pas du tout mon genre ».

 

Camille avoue : « Ne soyez pas gênée. Moi aussi je vous observe depuis tout à l’heure. Je trouve que vous avez une grâce incroyable. Vous rougissez. Ça fait ressortir vos tâches de rousseur, c’est très charmant ». La fille de Babeth révèle : « C’est parce que vous me troublez ? ». La mère d’Hugo lâche : « Tant mieux. Il fait une chaleur ici. Vous ne trouvez pas ? ». Léa indique : « Oui mais c’est parce que vous êtes en plein soleil ». Camille poursuit : « Ah oui ? Alors il va falloir trouver un endroit aéré et discret parce que j’ai très envie de vous ». La fille de Babeth croit qu’elles s’embrassent jusqu’au moment où elle se réveille et qu’elle constate qu’il s’agissait d’un rêve…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin