Philippe Duchêne promet à Carole Leconte de briser sa carrière !

 

Philippe Duchêne promet à Carole Leconte de briser sa carrière !

13 / 06 / 2018

Au commissariat, Carole Leconte annonce à Philippe Duchêne avoir des documents qui prouvent qu’il avait une activité sous-terraine et un mobile sérieux pour éliminer Michel Méziant. L’homme lance : « Je ne nie pas le trafic. Mais pour le reste, j’étais associé de Méziant. Les documents ne disent rien de plus ». La substitut du procureur balance : « Un associé trop gourmand qui détournait une partie du trafic de diamants que vous aviez conjointement mis en place ! ». Le patron de CaféCao fait semblant d’être étonné : « Ah bon ? Méziant me volait ? Et c’est écrit où ça ? ». Carole Leconte lui conseille de ne pas faire le malin : « On possède le témoignage de l’une des parties prenantes de ce trafic ». Philippe Duchêne : « Et vous pouvez me le montrer ce témoignage ? ». La substitut du procureur poursuit : « Cette personne vous a vu abattre Michel Méziant avec l’arme de Bastien Rondo lequel devenait le coupable idéal. Il a payé à votre place d’ailleurs ».

 

L’homme d’affaires balance : « C’est Charles Frémont votre témoin ? Il est prêt à raconter n’importe quoi pour quelques billets. Mon avocat va adorer ». Carole Leconte lui suggère de ne pas se réjouir trop vite : « Je vous rappelle que vous avez avoué ». Il indique : « N’importe qui aurait avoué avec une arme sur la tempe. Et je doute que la mise en scène à laquelle vous avez participé soit règlementaire ». La substitut du procureur indique : « Mais je n’ai pas vu d’arme, ni aucune personne présente si j’en crois leur témoignage. Même votre ex-future épouse ». Philippe Duchêne hurle : « Vous n’avez pas le droit ! C’est un coup monté de toute pièce ! Vous ne vous en sortirez pas comme ça. Je connais du monde. Vous pourrez faire une croix sur votre carrière ». La jeune femme révèle : « J’ai à mon actif la chute du plan Liberati, alors question popularité, j’ai une longueur d’avance sur vous. J’ai suffisamment d’éléments pour rouvrir le dossier sur le meurtre de Michel Méziant ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin