Carole Leconte ne peut pas rouvrir l'enquête sur le meurtre de Daniel Méziant

 

Carole Leconte ne peut pas rouvrir l’enquête sur le meurtre de Daniel Méziant

11 / 06 / 2018

 

Céline montre des éléments à Carole Leconte pour faire arrêter Philippe Duchêne. La substitut du procureur dit que sans le témoignage de Frémont elle ne peut rien faire. L’avocate n’est pas étonnée : « Je m’en doutais ». Franck lance : « Mais il nous a tout raconté. On pourrait faire une déposition ». Carole Leconte indique : « Enfin, légalement, ça n’est pas recevable. S’il avait signé une confession écrite avant de partir, je ne dis pas. Mais là… ». L’électricien lui suggère de lancer un avis de recherche. Elle tente de lui faire comprendre que c’est impossible car il n’y a pas de délit.

Le beau-père d’Emma balance : « Il m’a agressé… Je porte plainte »… La substitut du procureur réplique : « Et bien dans ce cas, si Frémont refait surface, on aura une raison de l’appréhender ». Céline culpabilise : « Comment j’ai pu être aussi native pour penser qu’il allait témoigner ? ». Franck pense que Carole Leconte devrait faire une perquisition chez Philippe Duchêne. Encore une fois, elle dit n’avoir aucun motif valable pour le faire. Avant de partir, elle conseille aux deux Mistraliens d’arrêter leur enquête : « Car Duchêne pourrait faire de votre vie un enfer judiciaire ». L’avocata la remercie de s’être déplacée. Carole Leconte termine : « Votre père va finir par réapparaître. A son âge, la cavale n’est pas si simple ». Quand elle est seule avec Franck, Céline souligne : « Comment je vais faire pour annoncer ça à David Rondo ? ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin