Carole Leconte déconseille à Céline de s'acharner sur l'affaire de Bastien Rondo

 

Carole Leconte déconseille à Céline de s’acharner sur l’affaire de Bastien Rondo

21 / 05 / 2018

 

Au cabinet, Carole Leconte remet à Céline les coordonnées d’une psychologue qu’elle connaît très bien et qui pourrait l’aider. L’avocate lance : « Si vous saviez le nombre de psys que j’ai dans mes contacts ». La substitut du procureur annonce que la sienne fait dans « l’écoute énergétique. Ça permet de rééquilibrer le physique et le psychoaffectif. Vous pouvez y aller de ma part, c’est une amie ». La fille de Frémont demande : « Et c’est pour me parler de ça que vous êtes venue ? ». Carole Leconte révèle : « Non. Pas uniquement. David Rondo est venu se plaindre dans mon bureau. Il paraît que vous le harcelez ».

Céline affirme : « Non. Je ne le harcèle pas. J’essaie de l’aider ». La substitut du procureur tente de lui faire comprendre : « Ou alors vous essayez de vous aider vous-même ? ». L’avocate balance : « Qu’est-ce que vous croyez ? Que je suis en train de faire ma petite thérapie ? ». Carole Leconte indique : « Vous ne seriez pas la première. On tente de réparer le passé pour mieux accepter le présent. C’est un grand classique ». Céline est agacée : « Je vous en prie. Epargnez-moi la psychologie des profondeurs ». La substitut du procureur annonce : « Ecoutez, vous ne pourrez pas changer le cours des choses. Alors tournez la page ». Elle lâche qu’elle le fera quand elle sera certaine que Bastien Rondo n’a pas été victime d’une erreur judiciaire. Carole Leconte est directe : « Qu’il soit coupable ou innocent, cet homme vous avez dans son viseur. Il a essayé de vous tuer ! Vous n’êtes pas dans votre état normal. Détendez-vous, sortez, voyez du monde. Parce que là, vous êtes en train de vous enfermer dans cette histoire ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin