Nathan et Rochat s'inquiètent pour Aurélie

 

Nathan et Rochat s’inquiètent pour Aurélie

18 / 05 / 2018

En salle des profs, Rochat interroge Nathan pour savoir comment s’est passé le premier cours d’Aurélie. Il confie qu’il n’en sait rien. Le Proviseur du Lycée Vincent Scotto lance : « J’espère que les élèves n’ont pas été trop durs avec elle. La pauvre ». Le prof d’anglais réplique : « Comment ça la pauvre ? ». Il poursuit : « Ce matin, ils étaient dissipés. Elle m’a semblé un peu inexpérimentée, un peu fragile ». Nathan balance : « Je vous avais prévenu que ce n’était pas forcément une bonne idée de l’engager mais vous aviez l’air d’y tenir ».

 

Rochat indique : « Vous croyez qu’Angela m’a laissé le choix ? ». Le prof d’anglais explique : « Elle ne se rend pas compte des fauves qu’on doit gérer ici. Les classes sont dures. Alors qu’Aurélie, c’est un petit oiseau. Elle n’a pas les armes ». Elle arrive à ce moment-là et entend leur conversation. Nathan la questionne pour savoir comment s’est déroulé sa première heure. Elle répond : « Très bien ». Le Proviseur insiste : « C’est vrai ? Ils n’ont pas été trop durs ? ». La fille d’Angela avoue qu’ils sont difficiles mais qu’elle trouve son poste de prof d’arts plastiques plutôt sympa.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin