Céline et Franck s'expliquent avec Carole Leconte après la prise d'otages !

 

Céline et Franck s’expliquent avec Carole Leconte après la prise d’otages !

17 / 05 / 2018

 

Au commissariat, Franck confie à Carole Leconte que c’est quand il a vu les types du Raid que Bastien Rondo a « pété les plombs ». Céline poursuit : « Il a cru que je vous avais envoyé un message.  Qu’on avait un espèce de code ». L’électricien demande : « Mais pourquoi vous avez donné l’assaut ? Maître Frémont avait réussi à discuter avec lui ! ». Elle confirme : « Il avait même accepté de me reprendre comme avocate pour que j’obtienne la révision du procès ». Le beau-père d’Emma indique : « Ça aurait pu se finir en douceur ». La substitut du procureur prend la parole : « Ecoutez, je comprends que vous soyez bouleversés. Mais il fallait à tout prix éviter que la situation s’enlise. Et donner l’assaut était notre meilleure option. D’ailleurs, si on a pu le faire, c’est grâce à vos informations que vous nous avez transmises ».

Franck balance : « Je sais ! Ça fait trois jours que je me dis que tout est de ma faute ». Céline le coupe : « Mais non ! Tu as été génial ! Quand Monsieur Rondo m’a menacée avec son arme il s’est placé devant moi pour me protéger ». Carole Leconte reconnaît qu’il a été très courageux. Le papa de Noé explique : « Je n’ai pas réfléchi. Quand j’ai vu Céline en danger, j’ai réagi. C’est tout ». La substitut du procureur questionne la fille de Frémont : « Quand Bastien Rondo était votre client il y a sept ans, quel était votre sentiment sur le dossier ? ». Elle annonce : « Il disait qu’il était innocent du meurtre de son patron, que c’était un coup monté. C’est l’une des défenses que j’ai suivi. Honnêtement, j’avais un doute. Il y avait beaucoup d’éléments à charge et ce n’était pas un client facile. Mais maintenant, après tout ce qui s’est passée, je suis convaincue qu’il a été victime d’une erreur judiciaire ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin