Babeth se prend la tête avec Patrick à cause de la Commissaire !

 

Babeth se prend la tête avec Patrick à cause de la Commissaire !

11 / 05 / 2018

 

Alors que Babeth regarde un bouquin, Patrick, qui est de retour à la maison, la prend dans ses bras : « Qu’est-ce que c’est bon de respirer le parfum de sa femme. C’est fou comme on peut avoir tendance à oublier tous les plaisirs de la vie quotidienne ». Elle lance : « Eh oui… Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir ressusciter ». Le Commandant Nebout pense qu’elle lui reproche encore sa fausse mort. Elle lâche en rigolant : « Mais non ! Comment je pourrais en vouloir au grand héros de la police ? ». Son mari dit que ce qu’il compte pour lui c’est d’être un héros aux yeux de la femme qu’il aime. L’infirmière balance : « Et la Commissaire ? Ça s’est bien passé vos retrouvailles ? ». Il est surpris : « C’est quoi cet air ? Pourquoi tu me pose cette question ? ». Elle répond : « Pour rien… C’est juste qu’elle a totalement pété un plomb à ton enterrement. On aurait vraiment dit que la veuve c’était elle ».

Patrick indique : « C’est un peu normal. Elle a perdu un homme. C’est dur quoi. Elle pensait être responsable et ne pas avoir été à la hauteur ». Babeth est agacée : « Toi t’es un sacré faux-cul ! C’est pas de ça que je te parle… Je te parle de ses sentiments pour toi ». Il tente de la rassurer : « Arrête avec ça. Ok on a dérapé une fois mais c’est pas une raison pour tout mélanger ». La fille de Babeth et Yolande annonce : « Elle me l’a dit. Elle m’a dit qu’elle était amoureuse de toi. Quand tu étais mort, elle n’arrivait plus à le cacher. Voilà ». Le Commandant Nebout ne sait pas quoi dire : « C’était le choc… Elle était sous le coup de l’émotion ». Babeth monte en pression : « Arrête de lui trouver des excuses parce que là ça va carrément devenir louche ! Donc tu comptes faire quoi ? Tu ne vas pas continuer à bosser avec une patronne qui est folle de toi ? Il va falloir qu’elle parte ». Patrick tente de lui expliquer que c’est impossible : « Je ne vais quand même pas lui demander de partir ». Elle est catégorique : « Ah si si… Je ne te laisse pas passer tes journées avec une nana qui ne rêve que d’une chose celle de me remplacer ». Le Commandant Nebout trouve ça débile. Elle termine : « C’est peut-être débile mais c’est comme ça ! ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin