Marie Hennerez (Léa) : « Je souhaiterais une histoire avec une nouvelle boss ou une patiente »

 

Marie Hennerez (Léa) : « Je souhaiterais une histoire avec une nouvelle boss ou une patiente »

06 / 05 / 2018

 

Marie Hennerez interprète Léa dans Plus belle la vie, un rôle tenu au départ par Charlotte Deysine. Dernièrement, la fille de Babeth a été malmenée en découvrant que son chef Nicolas Berger n’était autre que l’Enchanteur et en faisant face à la fausse mort de Patrick, son beau-père.

Dans une interview exclusive accordée à l’excellent site Toutelatele.com, la comédienne évoque l’avenir de Léa au niveau professionnel et sentimental.

Va-t-elle prochainement réintégrer l’hôpital, d’où elle a pris congé pour se remettre de la « mort » de Patrick ?

« Oui, quand même. Elle reprend le service juste après la fausse mort de Patrick. Dans les prochains mois, nous reverrons Léa à l’hôpital ».

D’un point de vue professionnel, Léa a tout appris ou presque des mains de Nicolas Berger, alias l’Enchanteur. De ce fait, pourrait-elle remette son avenir en question ?

« Je ne pense pas. Le docteur Berger sera certainement remplacé par quelqu’un mais pour l’instant, la question du successeur n’a pas été traitée ».

Lors d’une scène, Samia parle de Patrick comme « votre père » alors qu’elle a eu Jean-François comme collègue. Et Léa a émis le souhait de prendre le nom de Nebout. Pourquoi un tel remplacement ?

« Elle n’a plus de nouvelles de son père et celui qui est présent pour elle, c’est Patrick. Lors de sa mort, elle a réalisé à quel point il était important dans sa vie. C’est dans cette logique qu’elle a fait ce choix d’adopter son nom car avec Jean-François, c’est désormais loin des yeux, loin du cœur ».

La maladie de Jocelyn a aussi beaucoup atteint votre personnage. Est-il le cœur d’artichaut de la famille Nebout ?

« En effet, elle est beaucoup plus sensible que tout le monde. Dans la famille, elle se permet d’exprimer ses sentiments. Babeth a essayé de prendre la meilleure décision pour la protéger mais avec Patrick, ils se sont rendus compte que c’était pire ».

Depuis son histoire avec Crystal, la vie sentimentale de Léa est vide mais cela est amené à changer…

« J’espère qu’elle va rencontrer quelqu’un. Léa a été très présente ces derniers temps et elle le sera moins prochainement. Mais à son retour, je souhaiterais une histoire avec une nouvelle boss ou une patiente. Je laisse libre recours à l’imagination des scénaristes » (rires).

Avez-vous échangé avec Rebecca Hampton, (Céline) dont le personnage a eu, lui aussi, des aventures avec d’autres femmes ?

« Non, je n’en jamais parlé avec elle car je n’en ai pas ressenti le besoin et que l’occasion ne s’est pas présentée. Je me renseigne davantage sur l’univers de la médecine, les gestes. Je suis en contact avec une interne à Marseille et j’aimerais la rencontrer. Par rapport à l’homosexualité, l’amour c’est l’amour et il n y a pas besoin d’avoir de mode d’emploi ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin