Alison tente de faire comprendre à Samia que Patrick est en vie pour de bon !

 

Alison tente de faire comprendre à Samia que Patrick est en vie pour de bon !

26 / 04 / 2018

Alison interroge Samia au salon Belles du Mistral pour savoir si elle a pu se renseigner comme la veille en décrochant le portable de Léa qui était dans l’établissement elle a entendu la voix de Patrick. L’ancienne policière confie : « Ça ne peut pas être la sienne ». L’employée du Bar du Mistral tente de lui prouver l’inverse : « J’ai cogité toute la nuit. Sérieux, ça se tient ».

 

Peu après, Alison lâche : « Si on n’a pas trouvé de balles, c’est peut-être parce qu’il n’y en avait pas ». Samia réplique : « Il n’y avait pas de balles dans les scellés, nuance ». L’employée du Bar du Mistral demande : « Et l’arme du crime ? ». La femme de Jean-Paul explique : « J’ai été flic pendant 8 ans. Des pièces à conviction qui disparaissent ça arrive ». Alison reste mobilisée : « Et le témoin d’un crime qu’on n’interroge pas alors qu’il s’est présenté au commissariat, ça aussi ça arrive ? ». La maman de Lucie avoue que c’est plus rare. L’employée du Bar du Mistral est de plus en plus persuadée que les flics ne veulent pas enquêter car ils savent que Patrick est vivant et qu’Abdel n’a rien fait. Samia pense qu’elle est folle : « Tu délires complètement ! T’as bien vu, toute sa famille est effondrée ! Abdel a avoué le crime. T’en connais beaucoup des gens qui iraient en prison juste pour le plaisir ? ». Alison trouve qu’il y a trop de trucs étranges et sait très bien qu’au fond d’elle Samia pense comme elle. Cette dernière jure que non. Dans ce cas, l’employée du Bar du Mistral la questionne : « Comment ça se fait que vous avez reconnu la voix de Patrick ? ». La maman de Lucie dit : « Je me suis trompée, même si ça ne t’arrange pas ». Alison qui voit passer Léa sur la place, décide de la suivre… Samia file avec elle…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin