Anne se montre très dure avec Abdel !

 

Anne se montre très dure avec Abdel !

11 / 04 / 2018

 

Alors qu’elle interroge Abdel au sujet du meurtre de Patrick, Anne balance : « Vous essayez de nous faire croire qu’il n’y avait pas de préméditation mais ça ne marche pas avec moi ». L’avocat tente de lui faire comprendre : « Si j’avais voulu le tuer, je serais venu armé ». La Commissaire révèle : « On a des témoins qui vous ont vu avant au Bar du Mistral. Vous avez tenu des propos agressifs à l’encontre du Commandant Nebout ». Le fils de Karim demande : « Et ça vous suffit pour penser que j’ai tout prémédité ? ». Anne lâche : « Mieux. Je pense que vous avez tout mis en scène dans les moindres détails.

Le jeune homme lui reproche de dire n’importe quoi : « J’étais défoncé ! Je ne me souviens plus de ce qui s’est passé ». La Commissaire poursuit : « Nebout vous mettait la pression au maximum. Je le sais. J’étais là quand il vous a retiré votre droit de visite pour votre père. Il disait lui-même qu’il allait vous faire craquer, qu’il avait trouvé le levier pour le faire. Il pensait que vous alliez balancer les ordures que vous défendez mais au lieu de ça vous avez préféré le tuer ». Abdel jure que ça n’a rien à voir. La Commissaire insiste : « La veille, le Capitaine Norman a dû vous ceinturer parce que vous vous en étiez pris physiquement au Commandant Nebout ». Il avoue : « Peut-être mais je n’ai pas voulu le tuer ». Anne fond en larmes : « Vous avez tiré une deuxième fois. Pourquoi, sinon pour finir le boulot ? ». Le fils de Karim lui indique une seconde fois : « J’étais pas dans mon état normal ». La Commissaire pleure : « Il n’était même pas en service et vous l’avez abattu comme un chien ».

Prochain épisode

Episode 3629, jeudi 20 septembre 2018

  Estelle découvre que Samia lui cache quelque chose d’important. Tandis que Vincent et Clément se penchent sur des...

 

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin