Johanna avoue à Patrick : « Je suis sûre que j'ai été droguée par Nicolas et qu'il avait envie de me tuer »

 

Johanna avoue à Patrick : « Je suis sûre que j’ai été droguée par Nicolas et qu’il avait envie de me tuer »

23 / 03 / 2018

Patrick, qui se rend avec Johanna sur des chantiers qui vont être dynamités dans le but de retrouver Cécilia lâche : « Vous n’auriez pas dû m’accompagner. Si votre mari l’apprend, ça va encore nous retomber dessus ». La fille de Blanche lâche : « Vous, vous risquez peut-être votre carrière mais moi »… Le Commandant Nebout affirme : « Moi je m’en fous de ma carrière. La seule chose qui compte c’est de retrouver Cécilia en vie et d’arrêter l’Enchanteur ». La jeune femme cherche à savoir : « Vous m’avez pas dit pourquoi vous pensez qu’elle pourrait être dans un immeuble désaffecté ? ». Il explique : « Au Chili, l’Enchanteur tuait ses victimes sur des sites d’immeubles qui allaient être rasés ou détruits. Comme ça, impossible de retrouver le corps ».

 

La fille de Blanche est surprise : « Attendez. Je ne comprends pas. Le délire de l’Enchanteur c’est pas justement de mettre en scène des meurtres et qu’on retrouve les corps ? ». Patrick révèle : « Pas forcément. Berger sait que l’étau se resserre sur lui. Il n’a pas envie de se faire remarquer ». La jeune femme confie : « Vous savez quand Nicolas m’a abandonnée dans cette forêt. Je suis sûre qu’il m’a droguée et qu’il avait envie de me tuer ». Le mari de Babeth pense la même chose : « Mais comme vous êtes sa belle-fille, il a renoncé ». A cet instant débarque un vigile qui leur annonce qu’il est interdit d’entrer sur la zone. Patrick lui sort sa carte de flic. L’homme lui apprend que c’est dangereux de rester ici car tout va sauter dans trois jours et que les charges sont déjà posées. Le Commandant Nebout insiste pour aller jeter un œil à l’intérieur en parlant de dealers. Le vigile accepte de l’accompagner…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin