Abdel annonce à Catano Liberati qu'il risque de retourner en taule !

 

Abdel annonce à Catano Liberati qu’il risque de retourner en taule !

23 / 03 / 2018

Alors qu’il est avec Catano Liberati (qui a agressé Eric Norman), Abdel lance : « Bon, le flic n’a pas grand-chose. Et il n’a pas demandé d’arrêt de travail ». Le client demande quand même : « Et s’il me reconnaît, je risque quoi ? ». L’avocat répond : « Ton sursis qui tombe. Tu prends dix-huit mois ferme. Est-ce que tu crois qu’il t’a vu quand tu l’as frappé ? ».

 

Le Corse n’en sait rien : « Je ne sais pas. Peut-être. Non, je crois pas ». Dans ce cas, le fils de Karim pense qu’il n’a pas besoin de stresser. Catano Liberati lui confie qu’il ne souhaite pas du tout retourner en taule pendant un an et demi : « Tu comprends ? Je peux pas ». Il a peur que le policier le reconnaisse dans le fichier de la police. Si ça arrive, Abdel lui suggère de rester calme, de se laisser faire, et de se taire jusqu’à ce qu’il débarque. Il l’invite également à ne pas faire le con en voiture pour ne pas se faire remarquer.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin