Anne vire Patrick du commissariat : « Vous rentrez chez vous ! »

 

Anne vire Patrick du commissariat : « Vous rentrez chez vous ! »

22 / 03 / 2018

 

Après avoir appris par Johanna qu’il traque l’Enchanteur avec elle, Xavier débarque en pleine crise au commissariat pour hurler sur Patrick qui est dans le bureau d’Anne. Il annonce : « Je suis venu vous informer que j’ai saisi le Préfet de police. Je requiers une suspension à titre conservatoire à l’encontre du Commandant Nebout ». La Commissaire est étonnée : « Je peux savoir pourquoi ? ». Il explique : « Insubordination, mise en danger de la vie d’autrui, harcèlement, violation du secret de l’enquête. Est-ce que je continue ? ». Anne est très surprise : « De mon côté, je n’ai rien à reprocher au Commandant ». Le Procureur Revel balance alors : « Cet espèce de grand malade a entraîné ma femme équipée d’un micro seule dans une souricière totalement illégale tout ça pour aller coincer un Enchanteur qu’il est le seul à ne pas croire mort. Ce grand malade l’a entraîné dans sa croisade contre Nicolas Berger et lui a montré le dossier de police ! ».

La Commissaire lui ordonne de dire la vérité : « Commandant, vous avez quelque chose à dire ? ». Le mari de Babeth répond : « Non. Tout ce qu’il dit est vrai ». Xavier le menace : « Cette fois vous avez été beaucoup trop loin. Vous êtes fini ! ». Patrick tente de le faire changer d’avis : « Pour votre femme, j’ai eu tort. Mais elle aussi voit clair ». Le Procureur Revel s’emporte : « Ne parlez pas de ma femme espèce d’enfoiré ! ». Le Commandant Nebout indique : « Si vous me mettez sur la touche, il n’y aura plus personne pour s’opposer du tueur et elle sera en première ligne ». Xavier n’hésite pas à le pousser et à le secouer : « C’est à cause de ce que vous lui avez mis dans la tête qu’elle est morte de trouille connard ! ». Anne tente de le raisonner : « Monsieur le Procureur, calmez-vous ! ». Avant de partir, il ordonne : « Vous ne l’appelez plus. Vous ne l’approchez plus et vous allez arrêter de lui bourrer le crâne avec vos obsessions ». La Commissaire s’énerve à son tour contre Patrick : « Mais qu’est-ce que vous avez foutu là ? Je vous avais prévenu ! Je peux rien pour vous alors vous rentrez chez vous ! ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin