Le nouveau client d'Abdel connaît son passé dans le milieu !

 

Le nouveau client d’Abdel connaît son passé dans le milieu !

16 / 03 / 2018

Abdel tente de faire comprendre à Catano Liberati que ce n’était pas la peine de provoquer Jean-Paul lorsqu’il s’est fait arrêter à deux heures du matin dans une voiture de sport sans présentation du permis de conduire. L’homme affirme : « Je ne l’ai pas provoqué. C’est vrai qu’en Corse les flics se tiennent à carreau ». Pour éviter ce genre d’emmerdes, l’avocat lui conseille de se promener avec ses papiers. Catano Liberati explique : « J’avais mes papiers mais j’étais avec une meuf pendant la soirée. J’ai dû les laisser tomber. D’ailleurs, je te raconte pas la nuit qu’on a passé ! J’avais un rendez-vous d’affaire dans un bar. Elle était là, toute seule et quand je l’ai vue j’ai complètement flashé. On a fini la soirée chez elle à baiser, à fumer. Une vraie tigresse quoi ! ».

 

Abdel demande : « Et si les flics t’avaient fait un dépistage de drogue ? ». Son client réplique : « Oh, fils de Karim Fedala, tu vas me dire que t’es choqué ? On sait tous comment t’as récupéré le business de Gary Novak et sa femme d’ailleurs. Bien joué ». L’avocat affirme : « C’est du passé ». A cet instant, Catano Liberati sort un joint qu’il avait planqué dans sa chaussure et se met à le fumer pour se détendre… Abdel est étonné de savoir qu’il a encore du shit sur lui… L’homme indique que la vie c’est fait pour se marrer : « Sinon, c’est quoi l’intérêt ? ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin