Enola Righi (Clara / Antoine) se confie sur l'intrigue sur la dysphorie de genre

 

Enola Righi (Clara / Antoine) se confie sur l’intrigue sur la dysphorie de genre

15 / 03 / 2018

 

Dans Plus belle la vie, le personnage de Clara / Antoine éprouve un sentiment de dysphorie de genre. Son interprète, Enola Righi se confie sur cette intrigue forte qui, elle l’espère, viendra en aide à des familles, dans une interview accordée au magazine Télé Loisirs.


Comment avez-vous réagi en découvrant l’intrigue autour de Clara / Antoine ?

« Quand j’ai appris que j’allais avoir une intrigue sur la dysphorie de genre, j’étais vraiment contente parce que je savais que c’était un sujet qui avait été très peu traité en France. C’est ça qui m’a tout de suite plu, mais aussi le défi de se transformer entièrement en garçon ».

Qu’est-ce que cela représente pour vous, d’un point de vue professionnel mais aussi personnel, de jouer cette intrigue ?

« Du point de vue personnel, ça m’a fait découvrir la dysphorie de genre. J’en avais entendu parler, je savais que certaines personnes ne naissaient pas dans le bon corps, mais le fait de le jouer m’en a fait découvrir beaucoup plus sur ce qu’on peut ressentir ou les épreuves que l’on doit surmonter. Cela m’a aussi apporté une rencontre, celle de Jonas (un acteur transgenre qui va rejoindre la série) avec qui j’ai vraiment sympathisé. Du point de vue professionnel, je dirais que ça m’a apporté une nouvelle expérience de jeu. Jouer un garçon n’a pas été simple au début, il fallait apprendre à marcher comme un garçon, avoir l’attitude d’un garçon, à s’habiller, se coiffer comme tel… Je dois dire que c’est une très belle expérience qui je l’espère ne fait que commencer ! ».

Vous êtes-vous documentée sur le sujet de la dysphorie de genre ?

« Peu importe le rôle que j’interprète, je me renseigne toujours sur le sujet. Alors encore plus sur celui-ci, sachant que je n’en savais que peu ! J’ai regardé des reportages, j’ai été me renseigner sur des forums dés que j’ai su l’intrigue pour essayer de jouer ça de façon la plus juste, sans dramatiser l’histoire ».

Avez-vous lu des témoignages de jeunes gens ou de parents, et rencontré certains d’entre eux dans le cas de Clara / Antoine ?

« À part Jonas (Dimitri dans la série), je n’ai rencontré aucun transgenre. Par contre, sur les forums, oui, j’ai échangé avec eux. Sur Instagram aussi, avec certaines personnes qui se sont reconnues dans le personnage de Clara / Antoine ».

Quel message souhaitez-vous véhiculer ?

« Le but de cette intrigue c’est de ne pas s’en faire une montagne. Aujourd’hui, pour moi, la dysphorie de genre c’est quelque chose de naturel et je pense que c’est aussi ce que Plus belle la vie a voulu faire passer. Normaliser la chose parce qu’après tout, le seul but c’est de se sentir bien dans son genre et dans son corps ».

Pensez-vous que le public de Plus belle la vie sera réceptif au message que cherche à délivrer l’histoire de Clara / Antoine ?

« Je l’espère très honnêtement. Peut-être que grâce à cette histoire des personnes renoueront avec leur famille qui n’acceptait pas leur différence. Peut-être que d’autres se sentiront moins seuls. Peut-être même que certaines personnes comprendront d’où vient leur mal-être ou trouveront la force de l’annoncer à leur famille… Du moins, je l’espère ».

Allez-vous changer physiquement à l’écran ?

« Il faut forcément une transformation physique pour rendre l’histoire crédible. Il fallait que la différence entre Clara et Antoine soit marquée. Le style vestimentaire du personnage a totalement changé, tout comme sa coiffure et forcément ses formes… On a caché la poitrine ou tout ce qui faisait « féminin » chez moi ».

Comment va évoluer l’intrigue ?

« Clara / Antoine va essayer de se sentir mieux dans sa peau mais forcément certaines personnes seront d’accord et d’autres moins… C’est d’ailleurs souvent les personnes auxquelles on s’attend le moins ! C’est aussi ça qui rend l’intrigue très intéressante et réaliste parce que le changement ne va pas se faire du jour au lendemain, sans que ça ne choque personne ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin