Blanche supplie Xavier de mettre un stop à Patrick !

 

Blanche supplie Xavier de mettre un stop à Patrick !

15 / 03 / 2018

Blanche demande un service à Xavier. Il répond : « Pas de problème. Je vous écoute ». Elle explique : « Le Commandant Nebout sort de chez moi. Il est venu m’interroger sur Marc Alibert. Harceler serait le mot juste ». Le procureur adjoint est surpris : « D’accord. Qu’est-ce qui s’est passé ? ». La prof de français révèle : « Il m’a posé des questions sur la venue du Docteur Alibert le jour de sa disparition. Bon, ça visait Nicolas. Il m’a clairement fait comprendre qu’il le soupçonnait de l’avoir tué ». Xavier lâche : « Ça ne m’étonne pas. Nicolas m’a déjà raconté que l’année dernière il s’était acharné sur lui ». Blanche confie : « On a vécu un cauchemar pendant des mois. Parfois, il attendait même Nicolas en bas de l’immeuble ». Le procureur adjoint lance : « Tout ça pour neutraliser lui-même l’Enchanteur. Je pensais que c’était réglé dans sa tête mais… ».

La mère de Johanna poursuit : « Non, non. Il ne lâchera jamais. Tout à l’heure, il a même questionné Noé ». Xavier trouve ça odieux. Blanche jure : « L’an dernier, j’ai cru devenir folle et je ne supporterais pas que ça recommence ». L’homme lui promet qu’il s’en occuper. Blanche s’excuse : « Je suis désolée de vous mêler à tout ça, mais je n’ai pas le choix ». Quand elle part au Lycée Vincent Scotto, Johanna tente de faire comprendre à son mari qu’il ne doit pas se laisser influencer par ce qu’elle dit : « Dès que ça concerne Nicolas, elle perd toute objectivité ». Xavier avoue : « En temps normal je refuserais mais c’est pas la première fois que Nebout enquête à charge. Il est grand temps de lui mettre un stop ! ». Johanna tente de le faire changer d’avis : « Un procureur qui bloque une enquête pour une affaire familiale, c’est un peu lourd, non ? ». Anne balance : « C’est de votre faute aussi. Pourquoi vous avez été tourner autour de sa famille ». Il tente de lui faire comprendre : « Je mène une enquête. J’interroge les témoins. Vous n’êtes pas obligée de le suivre ». Elle refuse de commencer une guerre des tranchées avec Xavier car personne n’y gagnerait : « Je compte sur vous pour transmettre le dossier à Norman ». Ce dernier dit que c’est logique qu’il reprenne l’affaire car c’est grâce à Joao, son indic et amant, que le corps du Docteur Alibert a été retrouvé. Le Commandant Nebout lui demande de le tenir au courant de l’avancée de l’enquête.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin