Coralie se prend la tête avec un collègue lorsqu'elle défend Antoine (Clara)

 

Coralie se prend la tête avec un collègue lorsqu’elle défend Antoine (Clara)

13 / 03 / 2018

 

Au Lycée Vincent Scotto, après avoir appris le changement de genre de Clara, Rochat engage la conversation avec Coralie : « Vous êtes au courant ? Elle veut devenir un garçon, se faire appeler Antoine c’est… ». La prof de maths lâche : « Inattendu ! Mais, je pense qu’il faut qu’on réponde favorablement à sa demande ». Le proviseur est surpris : « Ah bon ? J’aurais pas cru ça de vous ». La blonde explique : « Je vis avec cette jeune fille. Elle va mal. Elle va très mal. C’est pas de la comédie. Je pense que ça peut faire partie de notre travail que de répondre à ce genre de question ».

Le prof d’histoire cherche à savoir : « T’es sérieuse là ? ». Elle réplique : « Qu’est-ce qui y’a ? T’as un truc à dire ? ». Francis Loubère confie : « On ne parle que de ça dans les médias en ce moment. Forcément, les ados sont influencés. Ils se disent qu’ils vont-être intéressants tu vois ». La compagne de Clément balance : « Tu sais par quoi elle est passée pour en parler ? Elle s’est infligée des choses très violentes. Je suis d’accord pour l’appeler Antoine ». Son collègue trouve que ce n’est pas la bonne solution de rentrer dans son jeu : « Ce n’est pas lui rendre service. Les ados ont besoin de limite. Il faut savoir dire stop. C’est quoi la prochaine étape sinon ? ». Rochat a peur que la plupart des profs partagent l’avis de Francis Loubère. Coralie est agacée : « Pour vous c’est un caprice, un effet de mode ? Et si c’était vrai ? Si elle était née dans le mauvais corps on a le droit de la rejeter comme ça ? ». Son collègue se pose une autre question : « Si ce n’était pas la fille de ton mec, tu serais aussi tolérante ? ». La prof de maths termine : « Tu sais quoi ? Tu fais ce que tu veux. Moi je vais l’appeler Antoine et je vais demander à tout le monde d’en faire autant ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin