Jean-Paul Boher est blessé par Ariane

 

Jean-Paul Boher est blessé par Ariane

29 / 01 / 2018

 

Alors qu’elle est dans les vestiaires du commissariat, Ariane explique à Jean-Paul qu’elle espère ne va pas croiser « l’autre conne (Samia) » car elle pourrait « la fumer » ! Ce dernier lui reproche de jeter de l’huile sur le feu. La blonde tente de lui faire comprendre que ça ne se fait pas ce qu’elle a fait (encourager la mère d’un jeune interpellé à porter plainte contre elle pour racisme). Le Lieutenant Boher balance : « Et toi, tes vannes pourries sur les rebeus, ça se fait ça ? ». Ariane réplique : « Ça va, je suis la première à rigoler dès qu’il y a une blague sur les meufs, sur les blondes… Tu me connais ». Il lui demande de se mettre à la place du gamin : « Ce n’est pas ton pote ! T’es flic ! ».

La policière affirme : « Il m’a mal parlé. Je l’ai recadré. Voilà ». Jean-Paul annonce qu’il y a d’autres façons de faire : « Et puis je te rappelle que ma vie est à moitié arabe ». Elle indique alors : « Heureusement, ça se voit pas. Ça va je rigole ». Le Lieutenant Boher tente de lui faire comprendre : « Ce n’est pas drôle. Pire, tu comprends que ça me fait du mal ? Tu me fous la trouille. Regarde-moi. T’imagines si elle t’entends dire ça, une phrase, un commentaire, une réflexion. Je te demande de faire des efforts et d’évoluer dans le bon sens. Je ne veux pas que tu blesses un jour ma fille et qu’elle soit contaminée un jour par ce genre de conneries ». Ariane promet : « Ok, ça marche. Je t’ai dit oui ». Il répond : « J’espère, vraiment j’espère » et s’en va…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin