Elias touche un point sensible de Théo

 

Elias touche un point sensible de Théo

10 / 01 / 2018

 

Au Lycée Vincent Scotto, Clara conseille à son frère de relire son exposé mais il lui confie qu’il préfère improviser : « Sur les paroles d’une chanson, la notice d’un médicament ou bien peut-être une boîte de fromage ». Sa sœur réplique : « T’es con ! Le sujet, c’est la poésie ». Le fils de Clément répond : « Justement, je vais dire qu’elle est partout. Même là où on ne l’attend pas. En vrai, j’ai pris un tag en photo hier dans les chiottes et je pense que je vais partir là-dessus ». Clara trouve que c’est de la provocation. Elias, qui entend leur discussion, dit que ça dépend : « C’est vrai, on trouve des poèmes partout. Pourquoi pas dans les toilettes ? C’est quoi le sujet exact de votre exposé ? ».

Théo annonce : « A quoi ça sert la poésie ? ». Le réfugié syrien répond : « A tellement de choses. A tenir debout quand tout s’écroule autour de vous par exemple, à exprimer sa peine, sa détresse, sa souffrance. Et, ça ne vous ai jamais arrivé d’avoir mal sans savoir comment le dire ? ». Clara avoue : « Si, quand maman est partie ». Théo lui reproche de parler de leur vie privée. Elias cherche à en savoir plus… L’adolescent demande à sa sœur de partir pour pouvoir discuter tranquillement avec Elias…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin