Anne annonce à Patrick que le Juge n'a pas assez d'élements pour relancer l'enquête

 

Anne annonce à Patrick que le Juge n’a pas assez d’élements pour relancer l’enquête

03 / 11 / 2017

Au commissariat, Patrick explique à Anne : « Mon beau-père est formel. Le portrait-robot correspond à l’homme qui a tué Sylvie sous ses yeux ». La commissaire s’étonne de ça car il ne disait pas ça il y a 24 heures. Le Commandant Nebout tente de lui faire comprendre que c’est un miracle d’avoir retrouvé la mémoire vu son état de santé. Anne se demande si cette fois-ci sa version est exacte.

Comme sa description était très précise, Patrick affirme n’avoir aucune raison de douter de son témoignage. La commissaire lâche que le Juge ne va pas vouloir relancer l’enquête car il manque d’arguments. D’autant plus qu’elle sait que le mari de Babeth a pu faire le portrait-robot en se rendant d’une façon illégale au domicile de Sylvie. Anne, qui a les résultats de la reconnaissance faciale de l’individu annonce qu’il n’a pas de casier judiciaire. Patrick a envie de retourner sur place, sans prévenir le Juge. Anne lui avoue qu’elle n’aime pas bâcler les enquêtes et décide de l’accompagner en cachette…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin