Karim à Abdel : « Je n'ai plus de fils »

 

Karim à Abdel : « Je n’ai plus de fils »

14 / 02 / 2017

Karim retrouve Elsa et écrit tout de suite sur son papier le mot « micro » pour lui signaler qu’il est sur écoute. Il fait croire à sa compagne qu’il est malade après avoir pris froid. Elsa lui annonce qu’Abdel est dans le jardin en train de passer un appel.

Pendant ce temps, Léo et Jean-Paul écoutent leur conversation. Le Capitaine Castelli espère avoir la preuve qu’Abdel est le patron de Doumé, celui qui gère toutes les affaires. Le lieutenant Boher n’a pas vraiment envie d’entendre ça car ça confirmerait que l’avocat est une ordure…

Plus tard, quand Abdel rentre dans la maison, il annonce à son père qu’il aimerait discuter avec lui de ce qui s’est passé dernièrement. Le compagnon d’Elsa dit que ce n’est pas la peine de revenir là-dessus maintenant que c’est fait. L’avocat confie à son père qu’il n’a pas envie que leur relation se dégrade. Les policiers comprennent qu’il a fait un truc qui a choqué Karim. Ils supposent que ce dernier n’a pas du apprécier l’explosion du fourgon pénitentiaire. Karim balance à son fils qu’il n’arrive plus à accepter son comportement. « Les choses ont été trop loin » lâche-t-il. Abdel reconnaît qu’il s’est peut-être trompé mais indique : « J’ai besoin de toi. Tu es le seul en qui j’ai confiance ». Le compagnon d’Elsa réplique « Tu m’as bien fait comprendre le contraire ». L’avocat avoue « Je me suis trompé. Papa me laisse pas tomber stp ». Karim affirme : « C’est trop tard. En ce qui me concerne je n’ai plus de fils ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin