Laurent Kérusoré (Thomas), agressé et enfermé dans un coffre : « J'ai cru crever » !

 

Laurent Kérusoré (Thomas), agressé et enfermé dans un coffre : « J’ai cru crever » !

04 / 02 / 2017

Laurent Kérusoré alias Thomas de Plus belle la vie a pris une grande décision : Il va quitter Marseille ! L’acteur explique pourquoi au magazine Public.

Si le comédien de 42 ans estime que « la plupart des Marseillais sont avenants », il a néanmoins choisi de rentrer à Paris. La raison ? Il désire plus vivre dans une ville où il a été « agressé treize fois ».

« Surtout au moment de la loi du Mariage pour tous. J’en ai marre d’être parfois le punching-ball de la connerie de certains », déclare-t-il. Ce qu’il lui est arrivé de pire ? « Un jour, je me suis même retrouvé dans le coffre d’une bagnole ! J’ai cru que j’allais crever » révèle-t-il. Une histoire qui fait froid dans le dos…

De là à tout plaquer tout de suite, alors qu’il est dans la série depuis 2005 ? « Thomas, je lui ai donné vie et je ne céderai ma place à personne. Enfin, je me donne encore deux ou trois ans » annonce l’acteur.

Dans cette interview, le comédien revient également sur son enfance et ses origines. Comme il l’a déjà raconté dans son livre « À pleine vie », il n’a jamais connu sa mère biologique. « Qu’est-ce que j’en ai à f…? », clame-t-il avant de poursuivre : « Je suis issu d’un viol. Ma mère, prostituée, a été abusée par son demi-frère. Ça a été dur à encaisser mais ça n’a pas changé ma vie ».

Très jeune, Laurent Kérusoré a su qu’il avait été adopté. « Le savoir m’a rendu plus fort » lâche-t-il. Sa famille d’adoption a tout fait pour qu’il soit heureux, mais, lorsqu’il a annoncé son homosexualité, son père l’a mis à la porte. Un geste que Laurent Kérusoré lui a pardonné : « Finalement, il a bien fait. Car si ça se trouve, on ne se parlerait plus aujourd’hui » indique-t-il. Entre eux, tout est réglé et la star de PBLV prend soin à présent de son père hospitalisé.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin