Joakim Latzko (Gabriel) : « J'ai l'impression d'être David Pujadas »

 

Joakim Latzko (Gabriel) : « J’ai l’impression d’être David Pujadas »

12 / 01 / 2017

Voilà maintenant cinq ans que Joakim Latzko interprète le Dr Gabriel Riva dans votre série Plus belle la vie. Un personnage qui évolue positivement au fil des années, comme le confie l’acteur dans une interview accordée au magazine Ciné Télé Revue.

Sous une apparence désinvolte, Gabriel a le sens des responsabilités et sait faire preuve d’autorité. Vous le défendez avec plaisir ?

« C’est ce qu’on appelle un attachiant (Rires.) Il trouve souvent le moyen de se plaindre, et en même temps, il a des qualités humaines qu’il camoufle. Oui, c’est vraiment quelqu’un que j’adore incarner. Au départ, il n’était pas forcément sympathique. Les auteurs l’ont fait évoluer vers la comédie, ce qui l’a rendu agréable ».

C’est vous qui avez déteint sur le personnage ?

« Les auteurs créent un squelette, puis ils voient ce que l’interprète en fait. Ils vont dans notre sens en fonction de ce qu’on amène ».

Pour les acteurs, c’est une situation très particulière, non ?

« C’est complètement singulier. On ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé, et ça me fait jubiler. Ne pas savoir ce qui va arriver à Riva est assez drôle. C’est comme dans la vie. La volonté des auteurs et producteurs est de surprendre au-delà de ce qu’aiment les fans ».

Gabriel est gay. Quel courrier cela vous vaut-il ?

« Très divers, plutôt marrant. Je n’ai pas de fous qui m’ont écrit. La fonction de médecin l’emporte sur la sexualité. Pour certains personnages féminins, des fans se lâchent » (Rires.)

Comment vivez-vous l’agitation particulière que provoque le fait d’être dans une série aussi populaire ?

« Il y a une proximité qui est très étonnante. J’ai l’impression d’être David Pujadas ou Catherine Laborde. L’autre jour, on m’a reconnu à la voix. Parfois, cela peut être gênant, mais dans l’ensemble, je trouve ça plutôt chouette ».

On vous appelle parfois « docteur » ?

« On me demande souvent, sur le ton de la blague : « Docteur, est-ce que je peux avoir une consultation ? » L’autre jour, j’ai discuté dans le train avec une femme assez brillante. J’ai été très étonné quand elle m’a demandé si j’avais fait des études de médecine ».

Et le cinéma dans tout ça ?

« J’ai un petit rôle dans le premier film de Nicolas Bedos. C’est une belle expérience, drôle et inattendue ».

Vous êtes devenu comédien par atavisme ?

« Ma grand-mère paternelle et mon père étaient comédiens, et ma maman s’y est essayée. C’est une affaire familiale ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin