Laurent Kérusoré : « Thomas a vécu tellement de malheurs qu'il faut le laisser un peu tranquille »

 

Laurent Kérusoré : « Thomas a vécu tellement de malheurs qu’il faut le laisser un peu tranquille »

20 / 12 / 2016

Dans une interview accordée au site Toutelatélé.com, Laurent Kérusoré alias Thomas dans Plus belle la vie se confie sur son rôle dans la série. Il évoque les intrigues de son personnage et les incohérences de certaines histoires.

Thomas bénéficie d’intrigues plus légères ces dernières années. Aimeriez-vous revenir à quelque chose d’un peu plus sombre ?

« J’aime beaucoup l’aspect comique de Thomas. Après, le côté sombre me plait aussi et j’ai joué beaucoup d’émotions dans Plus belle la vie en treize ans. Thomas a vécu tellement de malheurs qu’il faut -peut-être- le laisser un peu tranquille maintenant. Il a droit au bonheur et on se tourne vers des intrigues plus légères qui peuvent être réglées, comme ses histoires de couple ou encore l’adultère de Gabriel. J’ai bien vécu les intrigues de meurtres et d’enlèvement, mais je remercie les auteurs de laisser Thomas respirer. Il a droit à plus de légèreté ».

Thomas a découvert il y a quelque temps que Céline avait eu des rapports sexuels avec son fils. N’avez-vous pas l’impression que les auteurs ont minimisé la réaction de votre personnage ?

« Quand j’ai lu l’intrigue, je me suis dit que ce n’était pas possible, que ça allait rompre tout ce qui avait déjà été écrit sur la relation entre Céline et Thomas. C’est là qu’on se rend compte qu’ils peuvent tout faire. J’avais simplement demandé aux auteurs qu’il ne fallait pas que Thomas le sache un jour. Quinze jours après, je lis la séquence où je l’apprends. Ça a été très étrange. J’ai eu cette séquence avec mon amie Rebecca Hampton (Céline, ndlr). J’ai joué la scène, mais je n’arrivais pas à lui crier dessus. C’est le directeur d’acteur qui m’a demandé d’être net et précis, sans larmes. J’avais en effet tendance à pleurer. Comme on est proche tous les deux, c’était assez compliqué. Après dans une vie, je ne pense pas qu’un père pardonne. On est vraiment dans la romance dans Plus belle la vie. Dans la vie réelle, je ne la verrai plus ».

Comment gérez-vous parfois ces légères incohérences ?

« Il y en a, mais on ne peut pas le reprocher aux auteurs, on est tellement à jouer. J’imagine parfois l’état de leur cerveau pour relier tout le monde. Ne serait-ce que par rapport à la dernière intrigue, je reste le meilleur ami de Céline, mais je ne vais pas la voir à l’hôpital. Pour moi c’est une incohérence. Après, l’épisode dure 26 minutes et ça devient compliqué. Parfois, on a envie de pousser les choses un peu plus loin. Le fait qu’elle ait couché avec son fils est impardonnable. Mais on reste toujours au service de la série ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin