Bryan Trésor : « Je pense que Baptiste n’acceptera pas les erreurs d’Emma »

 

Bryan Trésor : « Je pense que Baptiste n’acceptera pas les erreurs d’Emma »

20 / 12 / 2016

A l’occasion de la diffusion du prime de Plus belle la vie « Si Noël m’était conté » ce mardi 20 décembre 2016 à 20h55 sur France 3, Bryan Trésor alias Baptiste s’est confié à nos confrères du site Toutelatele.com. Le comédien a évoqué cet épisode spécial mais aussi les prochaines aventures de son personnage.


Baptiste vit une véritable prise de conscience dans ce nouveau prime. Comment s’est préparé ce travail en amont ?

« Un peu comme pour les textes de la quotidienne où l’on est prévenu quelque temps avant. C’est vrai que ça annonce une nouvelle couleur dans le comportement de Baptiste et dans l’histoire qu’il a avec sa sœur. C’est un véritable tournant pour lui ».

Baptiste change enfin de comportement. Était-ce frustrant de le voir camper sur ses positions ?

« Il a toujours eu la même ligne de conduite depuis le début. C’est vrai qu’il a quand même un peu évolué au fil du temps avec ses parents adoptifs, mais là, il grandit avec une véritable prise de conscience. Il se rend compte que sa sœur a évolué et qu’il est temps de lui laisser de l’espace. Ce n’est qu’appréciable, car je vois mon personnage bouger ».

Baptiste fait le lien entre Thérèse et César, mais Emma reste absente de cet épisode. Est-ce un regret ?

« Noël reste Noël et il peut encore y avoir plein de surprises. Je pense que si tout arrive d’un coup dans la vie de Baptiste, il n’y aura plus rien à faire et à découvrir par la suite. C’est deux personnages qui se correspondent énormément, car ils ont deux passés compliqués et deux caractères forts. On verra par la suite ce qu’il leur arrivera ».

Emma est devenue escort girl dans une intrigue précédente. Baptiste pourrait-il l’accepter s’il venait à l’apprendre ?

« Je pense que si on se penche un peu sur le personnage de Baptiste, j’imagine que ça serait difficile pour lui. C’est une femme qu’il aime énormément et d’apprendre qu’elle s’est perdue dans des histoires comme celles-ci lui ferait du mal. On verra bien si ça doit se faire un jour ou pas, mais pour bien d’autres raisons, je pense qu’il aura du mal à accepter tout ça ».

Que peut-on imaginer pour la suite de Baptiste après ce tournant ?

« Déjà d’avoir son bac, ça serait bien. Je pense qu’il va vivre beaucoup de choses d’ici là, et il devrait y avoir de bonnes surprises avec du positif ».

Comment s’est passé le recasting de votre sœur, Thérèse, dans la série ?

« Ça s’est fait très rapidement, ça fait partie du métier et on s’adapte. Tia Diagne est partie sur un projet et elle est très contente de ce qu’elle a fait. Je suis fier. Manon Bresch a repris le rôle et se débrouille très bien. Elle s’est adaptée rapidement. Ça n’a pas été plus compliqué que ça finalement. Elle aborde le personnage de Thérèse différemment, mais ça ne m’a pas gêné ».

Depuis votre arrivée dans Plus belle la vie, une scène vous a-t-elle marqué ?

« Ce n’est pas la plus réussie, car je suis retombée dessus récemment, mais la scène du suicide avec Emma était très forte. Elle m’a marquée dès la lecture avec la prise de conscience que des personnes étaient concernées et à qui ça arrivait vraiment. Pour des grosses scènes comme ça, on nous prévient en amont et on nous prépare. Des personnes sont là pour nous écouter, on n’est pas seul. C’est assez spécial au final ».

 

Baptiste vit des moments drôles et dramatiques. Lesquels préférez-vous en tant qu’acteur ?

« J’adore les scènes de colère. Baptiste ne va jamais très loin, mais je pense que c’est pour des raisons pratiques. On est à une heure de grande écoute aussi. Parfois ça serait intéressant d’aller au-delà, car il y a constamment cette retenue, avec le personnage de César notamment. En parallèle, j’aime beaucoup les scènes de famille ou de classe où la complicité est présente ».

Au départ, Baptiste n’accepte pas l’homosexualité de ses parents adoptifs. Ces scènes étaient-elles compliquées à jouer ?

« La première scène que j’ai tournée était avec Thérèse, Gabriel et Thomas. Un de mes pères proposait du jus d’orange à Baptiste et il faisait une remarque homophobe à un moment donné. Ça m’a fait bizarre d’arriver et d’avoir une scène aussi trash. Je trouve amusant au final d’être provocateur et on ne prend pas conscience du nombre de personnes qui regardent la série. Avec le recul, c’est quelque chose qui ne m’effraie pas et qui ne m’effraierait pas aujourd’hui. J’étais très content d’avoir ces scènes-là ».

Avez-vous d’autres projets en parallèle ?

« On a la chance de pouvoir aménager nos plannings afin de passer des castings. J’ai un film qui devrait se faire courant de l’année 2017. C’est une comédie légère sur l’homosexualité. J’ai hâte de la défendre. J’ai également tourné un court-métrage cet été, une publicité Gaumont et un clip musical pour Lucas John and the Buddies ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin