Elodie Varlet (Estelle) et Ambroise Michel (Rudy) dans Cut ! sur France Ô

 

Elodie Varlet (Estelle) et Ambroise Michel (Rudy) dans Cut ! sur France Ô

02 / 10 / 2016

sans-titre-42A partir du 7 novembre prochain, chaque jour au lundi au vendredi à 18h00 France Ô (canal 19 de la TNT) diffusera la 4ème saison de Cut !. Dans cette nouvelle édition composée de 70 épisodes de 26 minutes tournés à La Réunion vous pourrez retrouver deux acteurs de Plus belle la vie.

  • Présent depuis la toute première saison, Ambroise Michel (Rudy) continue de jouer le personnage d’Alil. Découvrez ci-dessous ses confidences sur l’évolution de son rôle :

La saison 3 de Cut s’achève dans l’incertitude la plus totale concernant le personnage d’Adil, que vous interprétez…

Ambroise Michel : Oui, lors du tout dernier épisode, Adil est touché par une balle dans le dos. Éva lui donne un baiser qui ressemble à un baiser d’adieu. Les téléspectateurs ne savent pas s’il va survivre et dans quel état. À chaque saison, Adil se trouve confronté à de nouvelles épreuves et son attitude est toujours de faire front, mais, cette fois, il revient en chaise roulante, lourdement handicapé. Saura-t-il à nouveau faire face ou, à l’inverse, son moral sera-t-il atteint ? La question peut se poser car, si Adil a montré dans les saisons précédentes qu’il avait des ressources, on connaît aussi son côté sombre. Alors va-t-il basculer du côté de la lumière ou plutôt du côté obscur ? Bien sûr, je ne vous le dirai pas…

On peut, en revanche, évoquer l’évolution de la relation entre Adil et Éva ?

A. M. : Ils s’aimaient en fin de saison 3, et là encore on peut s’interroger sur la manière dont leurs sentiments vont évoluer face à cette nouvelle épreuve. Éva est tout de même la fille de son pire ennemi… Sans vous livrer de secrets, je vous dirai juste que l’irruption du handicap, loin de fragiliser leur relation, va plutôt contribuer à la rendre plus forte, plus profonde.

De quelle manière décririez-vous cette nouvelle saison, sans trop en dire ?

A. M. : Pleine de nouveautés : avec des changements esthétiques, dans la façon de filmer, dans la trajectoire des personnages… Les scénaristes et la production ont fait des paris à tous les niveaux pour régénérer le récit, et ceux-ci sont clairement payants. C’est une saison très rythmée, très dense, où il se passe toujours quelque chose. On creuse chaque année un peu plus loin pour remonter aux problématiques originelles des personnages. Ce qui leur donne de l’épaisseur. Je suis personnellement chanceux, dans la mesure où Adil n’a jamais cessé de grandir depuis le début de Cut. Ce personnage, au départ secondaire, s’est densifié et a pris de plus en plus d’importance dans le récit. À chaque nouvelle saison, c’est un nouveau défi. Une grande chance pour un comédien !

  • Elodie Varlet alias Estelle dans Plus belle la vie fait ses premiers pas dans Cut ! au cours de cette 4ème saison. Elle incarne Angèle une kinésithérapeute au caractère trempé. Elle s’occupe de la rééducation d’Adil. Son défi professionnel n’est pourtant rien par rapport à son défi personnel : faire connaissance avec Ruben, l’homme… qui l’a mise enceinte ! Un quadragénaire qui vit sur un bateau et n’a de cesse de se présenter comme un looser abrupt, alors qu’il vient pour s’attaquer à une multinationale, en affaires avec Charles de Kervelec, devenu maire d’une ville importante de La Réunion. Découvrez les confidences de l’actrice sur cette nouvelle aventure :

Comment avez-vous rejoint la distribution de Cut ?

Elodie Varlet : La production m’a contactée en septembre 2015 pour me faire partager sa volonté d’intégrer un nouveau personnage important dans cette saison 4. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises, nous avons beaucoup discuté de la série, du personnage, de l’histoire à défendre. Puis, comme d’autres comédiennes, j’ai passé des essais… et j’ai été choisie !

Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

E. V. : J’ai été séduite avant tout par l’enthousiasme de la production à l’égard du projet. Je connaissais la série grâce à Ambroise Michel, avec lequel j’avais déjà tourné, et par des amis qui font partie de l’équipe technique. Ensuite, j’ai voulu me faire ma propre idée en regardant certains épisodes. J’y ai trouvé un vrai goût pour l’image et pour la comédie. Et puis, surtout, le personnage qu’on me proposait de défendre m’inspirait et je m’y projetais complètement. Ajoutez à cela une expérience unique à La Réunion, et mon choix a été fait !

Parlez-nous d’Angèle, votre personnage…

E. V. : Angèle est une femme de caractère. Elle est très « cash », sans filtre, à la fois dans sa vie personnelle et dans son travail. Elle a d’ailleurs tendance à mélanger les deux ! Angèle arrive de métropole dans un contexte assez lourd pour elle, puisqu’elle est en instance de divorce et que son père souffre d’amnésie. Être à La Réunion, c’est l’espoir de repartir à zéro, mais aussi de replonger dans le passé de son père et de l’aider peut-être à retrouver la mémoire. Elle est dans cette double quête. Angèle est un personnage attachant et très doux, contrairement aux apparences. Et puis, c’est une amoureuse passionnée, même si elle se perd facilement dans ses sentiments…

Avez-vous quelques anecdotes à nous confier à propos du tournage ?

E. V. : Nous devions tourner une scène de dispute avec edouard (Montoute) qui suggérait que l’échange s’envenime au point que je le gifle. Tout le monde était d’accord, sauf que nous avions oublié que mon personnage porte toujours beaucoup de bagues… Edouard doit se souvenir de toutes les prises et de toutes les gifles ! L’autre anecdote reste l’un de mes plus beaux fous rires, avec Sabine (Perraud). Elle avait déjà enchaîné plusieurs heures de tournage et, alors que le ton de la scène était dramatique, elle commence à rire. J’essaie d’enchaîner en baissant la tête, sourire aux lèvres. Aucune de nous ne pouvait regarder l’autre.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin