Cécilia Hornus (Blanche) : « J'ai beaucoup de mal à me déconnecter en vacances »

 

Cécilia Hornus (Blanche) : « J’ai beaucoup de mal à me déconnecter en vacances »

25 / 07 / 2016

Dans une interview accordée au magazine Télé 7 Jours, Cécilia Hornus alias Blanche de Plus belle la vie livre les secrets de son été très studieux.

Etes-vous plutôt mer ou montagne pour vos vacances ?

Mer, sans aucune hésitation ! Que ce soit celle de la Bretagne ou la Méditerranée de Marseille. Je vais très régulièrement dans le Finistère sud, où mes parents ont une maison. C’est un souvenir d’enfance que je partage désormais avec mes propres enfants.

Entre amis ou en famille ?

Mes vacances se déroulent le plus souvent en famille. Mais il m’est aussi arrivé de partir entre amies, avec nos enfants… même si les enfants ont grandi et qu’ils partent plus souvent de leur côté désormais. Malgré tout, passer quelques jours en famille chaque année est important. Ce sont des moments privilégiés pour tout le monde, où l’on prend le temps de se retrouver.

Etes-vous plutôt sport ou farniente ?

Les deux… Je nage forcément, mais je passe aussi les soirées à jouer aux cartes, à des jeux de société. Rien de délirant ! (rires) C’est différent lorsque l’on voyage à l’étranger. Les séjours sont alors plus axés vers la culture, tout en prenant le temps de boire des verres aux terrasses de cafés.

Que lisez-vous en vacances ?

Un peu de tout comme toute l’année… mais des choses moins compliquées en général. Dans ma valise, j’ai le dernier roman de Pierre Lemaitre, Trois jours et une vie, mais aussi Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee, qui trainait sur ma table de chevet depuis des mois. Et puis je lis aussi un peu la presse magazine féminine…

Pour le bronzage, vous êtes écran total ou huile de monoï ?

Ecran total ! Mais je ne passe pas beaucoup de temps à bronzer, contrairement à ce que je pouvais faire plus jeune. Maintenant, je m’ennuie assez vite.

Quel est votre meilleur souvenir de vacances ?

Un séjour à Venise, avec des amis très chers et nos enfants respectifs. Nous avions vécu des moments magiques. En partie parce que Venise est une ville magnifique, mais aussi parce que cet ami était un guide idéal. Les yeux des enfants brillaient quand il racontait des anecdotes.

Vous êtes à la plage, et une méduse vous pique. Comment réagissez-vous ?

Il paraît qu’il faut approcher une source de chaleur pour aspirer le venin… alors je crois que j’essaierais avec une cigarette. En tout cas, je ne paniquerais pas !

Est-ce que vous arrivez à couper votre portable en vacances ?

Non, j’ai beaucoup de mal, sauf si je suis vraiment au bout du monde. Quand toute la famille est réunie, c’est plus facile, parce que je ne m’inquiète pas pour eux… Mais j’avoue que je reste très connectée. J’ai toujours du mal à croire ceux qui disent se déconnecter complètement. Je me limite à 30 minutes d’ordinateur le matin, et 30 minutes le soir…

Vous êtes en vacances actuellement ?

Je joue une pièce de théâtre jusqu’au 30 juillet. Tous les jours, à 17h au théâtre Girasole d’Avignon, je suis dans Après la pluie de Sergi Belbel, mis en scène par Marion Bierry, qui a repris le théâtre et a remis la pièce à l’affiche. Cette pièce avait été montée en 1999 et avait obtenu le Molière du meilleur spectacle comique. Nous sommes 8 sur scène, notamment Marie Réache, Sophie de La Rochefoucauld, Thierry Ragueneau… C’est très drôle, délirant.

Et pour la rentrée ?

Nous espérons qu’une tournée de la pièce suivra… En parallèle, je continue les tournages de Plus belle la vie.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin