REPLAY : Laetitia Milot (Mélanie) raconte son combat contre l'Endométriose dans 50 Min Inside

 

REPLAY : Laetitia Milot (Mélanie) raconte son combat contre l’Endométriose dans 50 Min Inside

01 / 05 / 2016

Sans titre-19De Laetitia Milot, on connait tous le personnage jovial de Mélanie dans Plus belle la vie. En participant à la dernière saison de Danse avec les stars en 2013, la jeune femme a aussi montré toute la ténacité dont elle était capable lorsque la cause est importante pour elle. Aussi, c’est avec le même acharnement que la comédienne a choisi de combattre une maladie féminine : l’Endométriose.

Et si elle prête son image de star à cette maladie, sans peur d’écorner son image glamour, c’est surtout parce qu’elle en est elle-même atteinte depuis plus de 10 ans, comme elle l’a révélé il y a quelques années. « Je me sens utile, je n’ai pas l’impression d’être là pour rien. Je me sers de ma personnalité publique pour passer un message et j’ai l’impression de servir à quelque chose » a expliqué la jeune femme pour justifier son combat.

Une lutte qui, en 2016, s’intensifie, puisqu’elle vient tout juste de publier le livre « Le bébé, c’est pour quand ? ». Un ouvrage dans lequel elle parle de son propre combat pour devenir mère, elle qui l’espère depuis des années. « Mon médecin m’avait prévenue, je lui avais promis de revenir dans un an avec un bébé, et c’était il y a plusieurs années » a-t-elle confié douloureusement aux équipes de 50 Mn Inside ce samedi 30 avril 2016 sur TF1 . « Avec mon mari, on se bat toujours pour avoir un enfant. On a envie, pour l’instant, de se battre naturellement. Et l’adoption, évidemment, on y pense beaucoup » a avoué Laetitia Milot pleine d’espoir.

Le but de ses lignes ? Briser le tabou établi sur cette maladie méconnue, qui touche pourtant entre 3 et 6 millions de femmes françaises. Outre des problèmes liés à la reproduction, celles qui en souffrent sont sujettes à des règles particulièrement douloureuses chaque mois. Les conséquences de la maladie peuvent d’ailleurs être graves et s’étendre à d’autres organes, d’où l’importance de la diagnostiquer jeune.

Touchées par le combat mené par Laetitia Milot, des personnalités comme Julie Gayet ou encore la chanteuse soul Imany n’ont pas hésité à la soutenir publiquement. Si en France, un tel combat paraît novateur, aux Etats-Unis, des célébrités comme Susan Sarandon, Whoopi Goldberg ou Lena Dunham ont avoué depuis de nombreuses années être atteintes d’Endométriose également.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin