Eugénie rejoint la police !

 

Eugénie rejoint la police !

26 / 02 / 2016

Sans titre-24Devant le commissariat, Babeth récupère les clés de l’appartement auprès de Patrick car elle a oublié les siennes sur la table de la cuisine. Elle embrasse ensuite son mari. Eugénie prend le couple en photo. La journaliste dit au commandant Nebout que sa vie privée intéresse la presse car elle est le symbole des dysfonctionnements de la police. Comme Babeth est infirmière à l’hôpital Marseille-Est elle pense que ça a forcément influencé Patrick pendant l’enquête sur « l’ange de la mort ». Le commandant Nebout affirme que l’affaire a été gérée normalement.

Sans titre-37Eugénie regarde la photo qu’elle vient de prendre. Elle la trouve parfaite pour illustrer un article qui aura pour titre « Intégrité de la police, une valeur perdue ». Patrick lui ordonne d’effacer tout de suite l’image car il pourrait porter plainte contre elle. Dans ce cas, Eugénie promet de faire d’autres articles sur la fin de la liberté de la presse et sur les tentatives d’intimidation de la police sur les journalistes.

Sans titre-35Arnaud prend un café en terrasse au Bar du Mistral quand Eugénie, qui passe sur la place, fait semblant de ne pas le voir. Quand le mari de Claire engage la conversation avec la journaliste pour savoir comment ça se passe en ce moment à « Massilia News » elle répond « Je ne sais pas. Je ne suis pas rédactrice en chef. Il faudra demander à Sacha ». La jolie blonde est toujours remontée contre Arnaud qui a donné le poste à Sacha alors qu’elle voulait l’avoir. Le mari de Claire lui demande d’arrêter de faire la boudeuse.

Sans titre-30Eugénie explique à son patron qu’il va certainement recevoir un appel du commissariat car elle vient de mettre un article sur la façon dont l’enquête sur « l’ange de la mort » (Agnès) a été menée… Elle révèle que dans son papier elle charge les policiers et en particulier Patrick… A ce moment là, Claire débarque… Arnaud lui explique qu’il y a un petit problème avec le commandant Nebout. Il lui annonce que Patrick ne veut plus voir Eugénie au commissariat… Il a une petite idée pour le faire changer d’avis…

Sans titre-26Au commissariat, Patrick explique à ses collègues qu’ils ne doivent plus donner d’informations à Eugénie. Greg a une idée pour lui faire payer son mauvais article : lui filer quelques informations bidons. La journaliste débarque à ce moment là en disant qu’elle va faire un stage de 4 semaines ici car elle est la nouvelle recrue… Patrick pense que c’est une connerie mais c’est la verité ! Elle a une autorisation du Préfet pour une immersion d’un mois…

Sans titre-23Plus tard, alors qu’elle est installée à un bureau, Eugénie prend des photos de Samia avant de les poster sur Twitter. Elle dit que ses followers vont être ravis de découvrir le commissariat de l’intérieur. Samia lui demande ensuite de ne pas mettre ses pieds sur le bureau. Eugénie comprend que la policière ne l’apprécie pas depuis qu’elle a balancé à tout le monde qu’elle vendait des sextoys. Samia lui conseille de faire profil bas. Elle n’aime pas du tout la façon dont elle se comporte avec les gens… Eugénie a envie d’écrire un papier sur le non-respect de la parité dans ce commissariat… Elle demande à Samia son témoignage…

Sans titre-10Patrick balance à Claire qu’elle aurait pu lui demander son avis avant de faire venir Eugénie au commissariat. Il lui explique qu’il n’a pas besoin d’avoir quelqu’un au milieu pendant qu’il bosse. La vice procureure de la République lui suggère de prendre la venue d’Eugénie comme une opportunité… Il lui conseille d’en profiter pour faire évoluer ses rapports avec elle… Le commandant Nebout refuse catégoriquement car il ne la supporte pas. Claire tente de lui faire comprendre qu’il doit communiquer pour exister. Patrick sait que c’est grâce à la vice procureure de la République qu’Eugénie (qui bosse au site « Massilia News » désormais dirigé par Arnaud) a obtenu son immersion… Claire affirme que ce n’est pas le cas…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin