Abdel devient l'avocat d'Anémone !

 

Abdel devient l’avocat d’Anémone !

14 / 01 / 2016

Sans titre-158Dans les locaux de Phénicie, Jeanne interroge Vincent pour savoir quand La Dépêche Marseillaise (le journal où il est actionnaire) va publier un article pour aider Anémone qui est toujours en prison. Le patron de Phénicie dit qu’il ne sait pas trop et qu’il faut du temps aux journalistes pour trouver de bons éléments. Il n’ose pas lui révéler qu’il a été menacé par Claire il y a peu… Jeanne est certaine que sa mère ne mérite pas la détention provisoire. Elle remarque que Vincent a l’air tendu… Elle comprend alors que Claire lui a promis de mettre un nez dans les affaires de Phénicie en cas de publication d’un sujet sur l’enquête… La directrice de l’hôpital de Marseille-Est est dégoûtée de savoir que la vice procureure de la République a acheté le silence de son compagnon ! Elle balance à Vincent qu’il a préféré protéger ses petites affaires plutôt que de sauver Anémone de son enfer ! Jeanne, qui se sent tellement impuissante, s’excuse auprès de Vincent pour son énervement. Abdel, qui entend leur conversation, dit à Jeanne qu’il pourrait l’aider… Il se propose d’être l’avocat d’Anémone.

Sans titre-157Abdel retrouve Anémone au parloir. Cette dernière est étonnée en apprenant que sa défense sera assurée par l’étudiant en droit. Le fils de Karim lui annonce qu’il vient de prêter serment. Pour la mère de Jeanne, ça ne change rien. Elle sait qu’il n’a pas d’expérience. Abdel dit que ce qui en ont, refusent catégoriquement de la défendre. Abdel qui n’a ni réputation, ni clientèle, est bien décidé à faire son possible pour la faire sortir de taule. « Je ne sais pas si vous êtes très compétent mais vous avez un joli sourire » lâche Anémone. Abdel pense qu’il est capable de lutter contre Claire qui n’a pas de moyen de pression sur lui. La mère de Jeanne dit qu’elle va trouver quelque chose pour lui rendre la vie difficile. Abdel est totalement à se battre contre elle. Anémone demande à Abdel de remercier Jeanne de l’avoir engagé… Le jeune homme confie à Anémone que Claire a menacé Vincent de s’en prendre à Jeanne dans le cas où un article sur cette affaire était publié dans La Dépêche Marseillaise…

Sans titre-108Abdel explique ensuite à Anémone que Vincent voulait mettre en place une campagne de presse mais qu’il a été obligé de laisser tomber. Elle trouve que le patron de Phénicie a eu raison de faire machine arrière pour ne pas mettre Jeanne en danger. Anémone suggère à Abdel de dire à Claire qu’elle a gagné et qu’elle fera tout ce qu’elle veut… Elle a ensuite une faveur à demander au fils de Karim. Elle lui confie qu’elle a besoin d’un peu de chaleur humaine pour affronter ce qui l’attend. C’est pourquoi Anémone, qui se met à pleurer, souhaite qu’Abdel la prenne dans ses bras. Ce dernier accepte de lui faire un câlin… Anémone le remercie…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin