Avenir de PBLV, prochain prime, thématiques, guests : France 3 se confie !

 

Avenir de PBLV, prochain prime, thématiques, guests : France 3 se confie !

12 / 01 / 2016

Sans titre-3France Télévisions a manifesté une vive opposition au rachat de Newen (le groupe qui détient Telfrance, la société qui produit Plus belle la vie) par TF1 ces dernières semaines. Alors que le feuilleton doit faire face à la polémique de la liaison incestueuse entre Océane et Jonas, Charlotte Favier, Directrice adjointe des programmes de France 3 depuis octobre 2015, s’est exprimée sur ces sujets pour l’excellent site Toutelatele.com.

Après le plan à trois, Plus belle la vie a généré beaucoup de commentaires autour de l’inceste entre deux personnages de la série. Pensez-vous que la série a été trop loin comme le disent certains téléspectateurs ?

En l’occurrence, ce n’est pas du tout une intrigue qui fait l’apologie de l’inceste. Ils tombent amoureux et ils ne savent pas qu’ils ont le même père. C’est une histoire comme Paul et Virginie et ça a été traité mille fois dans la littérature. C’est de la fiction pure et dure. Le positionnement de Plus belle la vie a toujours été de traiter des faits de société même si ici cela n’en est pas un. C’est un feuilleton quotidien qui a onze ans et qui raconte plein d’intrigues différentes. Et ça pour le coup, c’est un sujet de fiction super intéressant.

France 3 intervient-elle dans les thématiques traitées par Plus belle la vie ?

La chaîne travaille évidemment avec la production sur les sujets abordés. France 3 valide absolument tous les thèmes qui sont traités. On donne également notre approbation sur le casting. C’est un travail collégial. Les deux comédiennes qui arrivent début 2016 ont été choisies par la production et France 3 par exemple.

Plusieurs guests ont participé au feuilleton les années précédentes. Peut-on s’attendre à quelques apparitions événements en 2016 ?

On n’y songe plus actuellement. Ce n’est pas forcément notre priorité.

Les négociations avec Telfrance suite à son rachat par TF1 sont interrompues. Cela a-t-il un impact pour les prime times de Plus belle la vie ?

Les négociations avec la production n’ont aucun impact pour le moment sur l’avenir des prime times sur France 3. Le prochain sera diffusé avant la fin de la saison. On conserve la stratégie du dernier prime dans la continuité des épisodes quotidiens. On a été très satisfaits des résultats.

France 3 ne peut pas se passer de Plus belle la vie. Un compromis avec Telfrance est-il donc inévitable ?

Nous n’avons pas du tout envie de nous séparer de Plus belle la vie et la production n’a pas envie d’ailleurs aussi. C’est plus une histoire de politique qui nous dépasse un peu et qui relève de la présidence de France Télévisions.

En Espagne, la première chaîne publique a perdu son feuilleton phare en 2012 au profit de la première chaîne privée. Ce cas de figure vous semble-t-il donc impossible pour France 3 ?

Cela me semble en effet difficilement possible. Je ne vois pas concrètement ce qui peut se passer si la série quittait France 3. Pour aller où ? Faire quoi ? C’est une série qui est très liée à France 3 dans son histoire. Je trouverais ça très surprenant qu’une autre chaîne ait envie de s’approprier un feuilleton qui, pour le coup, ne lui appartient absolument pas et qui ne fait pas partie de son ADN.

Outre-Manche, les épisodes événements sont plus marquants avec tout un quartier détruit par exemple dans Coronation Street. Peut-on imaginer voir ce type d’accidents dans Plus belle la vie un jour ?

Tout est imaginable. Évidemment, l’idée est d’être le plus créatif possible puisque le programme est ancien. Il faut réfléchir à tout. Après, ce qui est un peu compliqué pour événementialiser vraiment c’est qu’on est dans la continuité de l’intrigue et on ne sort pas réellement de l’écriture de la série dans son quotidien. On n’écarte pas d’apporter des événements incroyables. C’est un budget qui est contraint de fait. Plus belle la vie c’est 25 minutes qui coûtent cher à France 3 chaque jour et qui ne sont pas rediffusées sur la chaîne.

Les visages historiques de Plus belle la vie sont moins présent. France 3 n’a-t-elle pas fait l’erreur de ne pas faire émerger de nouveaux personnages emblématiques au fil du temps afin de pallier aux départs successifs ?

Je ne suis pas totalement d’accord. Beaucoup sont toujours avec nous. Il y a finalement un mélange qui est plutôt assez réussi justement entre les historiques et les nouveaux. Depuis deux ans, sur les 15/24 ans, on a progressé et notamment sans doute, car il y a la bande des ados qui s’est installée dans la série. Typiquement, ce sont des personnages récents et ils sont très marqués pour les téléspectateurs. Ils touchent un public de leur âge. C’est une manière de renouvellement et c’est plutôt réussi. Le problème aussi c’est que les plus jeunes comédiens ne sont pas toujours disponibles, ils tournent ailleurs. Mais c’est aussi l’intérêt, Plus belle la vie est un lieu de découverte de talents.

Il y a de plus en plus de scènes en extérieur dans Plus belle la vie, l’hôtel du Mistral a été renouvelé et le bar de Roland a évolué dernièrement. La gestion des décors est-elle primordiale selon pour moderniser un feuilleton ?

La série a plus de dix ans et l’œil des téléspectateurs s’est aguerri. Ils ont mangé de la série américaine et anglaise et il faut être dans l’ère du temps. Sur la forme, la réalisation, la lumière et les décors, il y a un véritable travail quotidien, car le regard du téléspectateur a beaucoup évolué. Il faut donc être vigilant évidemment. Les extérieurs contribuent à rendre la série plus moderne notamment. La direction artistique sur la série travaille en ce sens. On cherche toujours à faire évoluer la série au jour le jour, car on sait que le succès peut être fragile.

 

Un entretien réalisé par le site Toutelatele.com.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin