Anne Décis : « Luna a fait des choix que je ne pourrais jamais faire dans la vraie vie »

 

Anne Décis : « Luna a fait des choix que je ne pourrais jamais faire dans la vraie vie »

21 / 10 / 2015

Ce mardi 20 octobre 2015 à 20h50, France 3 diffusait un nouveau prime de Plus belle la vie, « Quand les masques tombent ». A cette occasion, le site Toutelatele.com est parti à la rencontre d’Anne Décis, histoire de faire le point sur son personnage, Luna. Interview.

Votre personnage est arrivé quelques semaines après les débuts du feuilleton, en 2004. Durant ces onze années, comment votre personnage a-t-il évolué ?

Anne Décis : « Ce personnage n’est pas conventionnel, il n’est pas consensuel et est très rock’n’roll et rentre-dedans. Maintenant il a beaucoup évolué avec son passé de toxico et ses nombreux métiers, mais c’est compliqué de tout résumer en quelques lignes… ».

Luna a vécu de forts moments : les retrouvailles avec son fils Rudy, la mort de Vadim (son ex mari), la rencontre avec Guillaume ou encore son aventure avec Michäel, le frère de Sacha. Quelle intrigue a été, pour vous, la plus marquante ?

« Les intrigues avec Virgile Bayle (Guillaume) et Avy Marciano (Sacha) ont été marquantes, j’ai du plaisir à travailler avec eux. J’ai également adoré tourner avec Ambroise Michel (Rudy). En revanche, j’ai moins compris l’histoire où j’ai eu des visions et que j’ai combattue le diable, c’était dur à défendre ».

Dans le feuilleton, Luna est plus jeune dans sa tête à l’inverse d’une mère qui a la tête sur les épaules et qui la recadre comme si elle était une petite fille. Dans la vraie vie, souhaiteriez-vous avoir une mère comme Mirta ?

« Non, pas du tout. C’est un personnage maladroit et moralisateur. Le côté bigote crée un véritable décalage et les producteurs en jouent beaucoup pour le registre de la comédie. Dans la vie, cette alliance paraît étonnante, mais elle est matière à histoires et rebondissements ».

Luna n’est pas un personnage aussi sentimental que Mélanie, par exemple. Guillaume, son amant, semble encore amoureux de son ex. Est-ce réciproque ?

« En apparence non, mais « la vérité est ailleurs » comme dirait X-Files. Même si le personnage affirme que non auprès de Guillaume, la situation est beaucoup plus complexe que cela et elle se ment à elle-même. C’est plus arrangeant et moins culpabilisant pour Luna de se dire qu’elle parvient à séparer ses deux relations, mais cela ne va pas durer très longtemps ».

Luna est très dynamique et Sacha semble pépère et routinier en dehors de son travail. Est-ce la raison de son infidélité avec Guillaume ?

« Je pense que les auteurs ont pensé à cela effectivement. Maintenant, le personnage s’est toutefois calmé et assagi avec l’âge. Aujourd’hui, il semble vivre une nouvelle crise ».

Le feuilleton a récemment perdu les personnages Victoire, Elise, Constance… Et l’intrigue actuelle est plus sombre que d’habitude. Approuvez-vous ces changements ?

« En dehors des comédiens pour qui j’ai beaucoup d’affection, le propre même d’une série est de se renouveler, et ça passe par le renouvellement des personnages, donc des comédiens. Moi-même ça m’est arrivée de m’absenter longtemps et de revenir, mais il est vrai qu’il est dommage de dire au revoir à des comédiens dont les personnages meurent et qu’on ne reverra plus ».

Ambroise Michel qui interprétait votre fils dans la série peut-il revenir ?

« Ambroise est très occupé avec la série Cut et il a participé à un long-métrage avec Christophe Barratier. On verra s’il revient, mais ces comédiens sont jeunes, c’est bien qu’ils fassent autre chose pour éviter la lassitude, pour eux, les producteurs et les fans ».

Ressemblez-vous à votre personage, Luna ?

« Forcément, quand on joue un personnage sur le long terme, on y met beaucoup de nous-mêmes. Il y a donc des traits communs, mais je ne suis pas ce personnage qui a fait des choix que je ne pourrais jamais faire dans la vraie vie ».

Par exemple… ?

« Avoir une relation avec le meilleur ami de son fils quand il avait 18 ans (Luna a eu une liaison avec Lucas, le pote de Rudy au début de PBLV, ndlr), je ne pourrais pas le comprendre. Je condamne aussi d’avoir deux hommes en même temps et être dans la même pièce qu’eux deux. Aussi, je réfute l’abandon de son fils, surtout depuis que je suis mère de famille ».

En dehors de Plus belle la vie, on vous a retrouvé régulièrement sur les planches où l’on joue en direct et en public. Peut-on parler de deux métiers différents ?

« Presque. Ce sont des manières de les aborder totalement différentes. On ne joue pas pareil devant une caméra et devant des centaines de personnes. Il y a ce point commun d’incarner un personnage au plus proche de la réalité, même si c’est du Racine ou du Corneille où la forme est très particulière. Au théâtre, il faut projeter une voix pour se faire entendre. J’aime le métier de comédien avant tout, je ne pourrais pas m’en passer. Plus belle la vie est une famille que j’ai plaisir à retrouver, j’ai joué de nombreuses situations et j’ai pu affiner mes gammes ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin