La police enquête sur Vivien

 

La police enquête sur Vivien

07 / 09 / 2015

Sans titre-17Au commissariat, Claire annonce à Patrick être harcelée par le Préfet et la presse qui veulent des informations supplémentaires sur l’enquête autour du tueur en série. Le commandant Nebout n’a rien, juste des hypothèses. Il cherche l’origine des robes des victimes, regarde les images des caméras de surveillance et interroge tous les hommes qui viennent d’arriver sur le territoire. Claire le sait tout ça. Patrick lui apprend qu’il a été obligé d’envoyer des hommes pour sécuriser la manifestation (la marche blanche en hommage d’Aurélie et Constance) qui s’est déroulée le samedi. Claire balance qu’il y avait 500 personnes et qu’ils seront 10 fois plus si le tueur fait une nouvelle victime… Jean-François annonce avoir reçu le dossier de Vivien. Patrick explique à Claire que c’est un réformé de l’armée qui vient d’arriver dans le quartier. C’est un suspect potentiel.

Sans titre-18Patrick découvre que Vivien a fait deux séjours en prison. « Il a pris deux mois pour vol à la roulotte et ensuit une affaire criminelle qui s’est passée dans le quartier » indique Jean-François. Le commandant Nebout découvre qu’il a été complice dans une affaire de vol aggravé. Jean-François lui dit que Vivien a toutefois été mis hors de cause avant de partir à l’armée à Ouagadougou. Patrick remarque qu’au même moment il y a eu des meurtres à cet endroit. En revanche, la police ne sait pas si Vivien était au Chili en 2007 où il y a eu des victimes. En regardant le dossier médical de Vivien, Patrick apprend qu’il a des chocs traumatiques et de délires schizophréniques. Le commandant Nebout veut savoir où il était en 2007… Patrick balance que Vivien joue peut-être le mec brisé pour manipuler tout le monde… Il demande à Jean-François de le convoquer…

Face à Patrick, Vivien confirme qu’en 2011 il était bien en poste à Ouagadougou. Patrick cherche à savoir si Vivien a des informations à lui donner sur l’Enchanteur. Mais ce n’est pas le cas. Vivien dit qu’il faut retrouver le tueur en série au plus vite car il va encore faire deux victimes. Le commandant Nebout fait le maximum. Vivien sait bien qu’il est soupçonné par la police car il a fait de la prison, qu’il était à Marseille au moment des meurtres, à Ouagadougou. En revanche, il n’était pas au Chili en 2007. Vivien s’est déplacé cette année là en Nouvelle-Zélande, en Inde et en Australie. Vivien n’a pas d’alibi pour les soirs des meurtres au Mistral. Comme il boit beaucoup, il est incapable de se souvenir de l’endroit où il était… Patrick lui apprend que son profil psychologique ne colle pas avoir celui du tueur. « Tant mieux, parce que parfois j’ai l’impression d’être ce type : l’Enchanteur » lâche Vivien.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin