Valen­tine Atlan (Constance) : « Je ne me suis pas fait virer ! »

 

Valen­tine Atlan (Constance) : « Je ne me suis pas fait virer ! »

31 / 07 / 2015

Sans titre-150Valen­tine Atlan, l’in­ter­prète de la commis­saire Cons­tance Dorléac, a disparu de Plus belle la vie, depuis juin dernier. Un départ défi­ni­tif ? Dans une interview accordée à Voici, la comédienne répond à la question !

Dans Plus belle la vie, vous incar­niez la commis­saire Cons­tance Dorléac. Pourquoi vous a-t-on virée ?

Mais je ne me suis pas fait « virer » ! C’est un terme qui n’est pas juste. Mon départ, c’est une déci­sion que nous avons prise avec la produc­tion d’un commun accord, quelques mois aupa­ra­vant.

Vous étiez lassée ?

Non, mais le problème d’un rôle récur­rent, malheu­reu­se­ment, c’est que ça vous empêche de faire autre chose. Mon métier, c’est d’al­ler de projet en projet. Comme je suis jeune – j’ai seule­ment 24 ans – je n’avais pas envie de m’en­fer­mer dans une série. En France, c’est compliqué de passer d’une série télé à du cinéma, du théâ­tre… On vous enferme toujours dans quelque chose.

Votre person­nage était assez anti­pa­thique. Vous atten­diez-vous à ce que les réac­tions des télé­spec­ta­teurs soient aussi violentes ?

Non… Mais vous savez, on ne s’at­tend à rien quand on entre dans Plus belle la vie. C’est une énorme machine, mais on ne peut pas imagi­ner l’am­pleur que ça peut avoir. J’ai envi­sagé mon person­nage en tant que comé­dienne, je n’ai même pas pensé aux réac­tions du public.

Ces attaques vous ont-elles bles­sée ?

Mes parte­naires m’avaient préve­nue, ils m’avaient dit qu’il ne fallait surtout pas aller sur les réseaux sociaux. Mais j’ai eu des échos, forcé­ment. Je ne l’ai jamais pris person­nel­le­ment. Bon, malheu­reu­se­ment, les gens ne font pas la diffé­rence entre le person­nage et la comé­dien­ne… Mais je me suis dit que si Cons­tance était reje­tée, c’est que je faisais bien mon boulot. Le person­nage était écrit pour être anti­pa­thique.

Sur Face­book, on voit que vous vous rendez à Marseille souvent. Ça a un rapport avec Plus belle la vie ?

Oui… (Rires) C’est pour ça que je n’étais pas contente quand j’ai vu que j’avais été soi-disant « virée ». On va me revoir bien­tôt ! Ce sera toujours en tant que commis­saire, Cons­tance conti­nuera son rôle de flic. Je ne vais pas vous dévoi­ler les intrigues, par contre…

Quand reverra-t-on Cons­tance Dorléac au Mistral ?

Je ne sais pas exac­te­ment, mais je pense que ce sera à partir de mi-août, fin août… Je reviens pour quelques épisodes.

Des épisodes qui vont clôtu­rer l’his­toire de votre person­nage ?

Ah ça, je ne peux pas en parler…

Vous ne gardez donc aucun grief contre la produc­tion…

Pas du tout ! Je ne renie­rai jamais Plus belle la vie, ça a été une étape super impor­tante pour moi. C’était une expé­rience incom­pa­rable !

Quels sont vos futurs projets ?

Là, je suis sur Plus belle la vie, mais j’ai d’autres projets qui sont encore au stade embryon­naire. Plutôt au cinéma, mais les projets, ce n’est jamais sûr à 100%…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin