Jeanne et le personnel de l'hôpital sont sous le choc du braquage

 

Jeanne et le personnel de l’hôpital sont sous le choc du braquage

02 / 07 / 2015

personnelJeanne est sous le choc depuis qu’il y a eu le braquage à la vente aux enchères organisée par sa mère. Toutefois, elle refuse de s’absenter de l’hôpital. Alors qu’elle est dans son salon, elle explique à Vincent qu’elle doit entourer le personnel de l’établissement qui était aussi présent à l’événement. Jeanne est triste que cet hommage a Elise soit parti en vrille. Elle pense que tout ce qui touche à sa fille est maudit.

Anémone Vitreuil arrive et annonce à Jeanne qu’elle est désolée de ce qui s’est passé. Jeanne comprend que sa mère est déçue puisqu’elle avait des intérêts personnels à ce que cette vente fonctionne (Elle voulait faire la publicité de Wilfried Maubert, un politique, son amant). Anémone apprend à Jeanne que les bijoux étaient assurés et qu’elle va verser l’indemnité à l’hôpital.

 

Dans les couloirs de l’hôpital, Babeth confie à Gabriel avoir eu la trouille de sa vie au moment du braquage. Benoît arrive et annonce avoir eu une nuit agitée…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin