Des dialoguistes de Plus belle la vie à Charleville-Mézières après la polémique

 

Des dialoguistes de Plus belle la vie à Charleville-Mézières après la polémique

06 / 06 / 2015

Sans titre-4Dans un épisode diffusé le 12 février dernier à 20h20 sur France 3, un person­nage a lancé une vilaine pique contre Char­le­ville-Mézières. Quand Blanche (Cécilia Hornus), prof de Français au Lycée Vincent Scotto, a confié à son amie Cora­lie (Sarah Mortensen), qui enseigne les Mathématiques, qu’elle ne pour­rait pas emme­ner sa classe là-bas pour un voyage scolaire, celle-ci a répondu : « C’est tes élèves qui vont être contents. Les traî­ner à Char­le­ville-Mézières en plein hiver, c’est de la maltrai­tance ». Une ligne de dialogue à l’hu­mour très grinçant qui a forte­ment déplu aux habi­tants de la commune, et surtout à son maire, Boris Ravi­gnon.

Dans un long post publié sur Face­book, l’élu local s’est vive­ment emporté contre le programme à succès de France 3 et cette scène vexante : « Cette dernière réplique m’a plongé dans un abîme de perplexité », a-t-il déclaré sur le réseau social. « J’ai d’abord pensé que, ce feuille­ton prenant pour décor prin­ci­pal la ville de Marseille, il s’agis­sait d’une aimable galéjade, d’un ironique mais amical clin d’œil. Et puis, après quelques rapides recherches, j’ai constaté que les scéna­ristes de Plus belle la vie était coutu­miers du fait » a-t-il lâché. En effet, selon Boris Ravi­gnon, « Ce n’est pas la première fois que les Ardennes y sont présen­tées comme une terre de relé­ga­tion, tout juste bonne à accueillir des fonc­tion­naires mutés pour motif disci­pli­naire ».

Dans le 2750ème épisode de Plus belle la vie diffusé le vendredi 8 mai dernier, une nouvelle vision de Char­le­ville-Mézières a été proposée. Deux personnages (à savoir Wendy et son amant de l’époque, Marc) évoquaient leur jeunesse heureuse passée dans cette ville. Wendy lâchait « Je me sentais heureuse quand j’habitais là-bas ».

La hâche de guerre entre la commune et la série semble être enterrée. Après la controverse due à une allusion malheureuse à Charleville-Mézières dans un épisode de Plus belle la vie, qualifiant la capitale ardennaise de ville triste et pluvieuse, deux responsables des dialogues de la série à succès sont venus se rendre compte sur place des atouts de la ville ce vendredi 5 juin 2015.

Eric Fürher et Isabelle Dubernet ont été invités à près de dix heures de visite en pleine vague de chaleur. Ils sont passés par la place Ducale, le chantier du futur Musée Rimbaud, avant d’aller faire une balade au bord de la Meuse.

Après avoir imaginé une vie ardennaise idéale aux personnages de Wendy et Marc en guise de mea-culpa, les deux dialoguistes sont sortis encore plus convaincus de leur visite…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin