Jeanne fond en larmes dans l'appartement d'Elise

 

Jeanne fond en larmes dans l’appartement d’Elise

13 / 11 / 2014

Plus belle la vie

Jeanne est installée sur son canapé et regarde depuis sa tablette des articles rédigés par les journalistes au sujet de la mort d’Elise. Quand Vincent rentre des courses, il déconseille à sa compagne de lire ça car elle se fait du mal. Il explique que les sites balancent des infos simplement pour faire du buzz. Jeanne s’en moque car elle veut vraiment comprendre pourquoi Elise est morte et surtout pourquoi elle se droguait. « Ce n’est pas dans ces torchons que tu trouveras la réponse » indique Vincent.

Un journaliste décrit Elise comme une « fille capricieuse qui faisait la fête en consommant hommes et drogues ». Jeanne est persuadée que « On ne meurt pas assassinée quand on est une fille sage ». A ce moment là arrive Jean-Paul pour prendre le témoignage de Jeanne suite à la disparition d’Elise… Vincent pense que la police devrait attendre un peu pour l’interroger mais Jeanne accepte de répondre aux questions… 

Jeanne se demande si Elise a été heureuse dans sa vie. Elle pensait que oui mais visiblement ce n’était pas le cas. Elle confie à Jean-Paul qu’elle partait souvent en vacances pendant trois semaines avec Elise, juste toutes les deux. Jeanne révèle qu’Elise ne connaissait pas son père car elle est tombée enceinte après une aventure d’un soir. Elle  dit que l’homme ne savait pas qu’elle attendait un enfant de lui voilà pourquoi il n’a jamais pu reconnaître Elise. Jeanne pensait qu’elle était capable d’élever Elise toute seule. Jean-Paul explique à Jeanne qu’il doit trouver le coupable du meurtre. Tout ce que Jeanne apprend lui fait penser à un suicide. Pourtant Jean-Paul affirme qu’elle a été étranglée. Avant de partir le mari de Samia lui apprend que le corps d’Elise sera à sa disposition en fin de semaine. Il remet à Vincent les clés de l’appartement où vivait Elise. Les scellés ont été retirés et les prélèvements ont été réalisés. 

Jeanne et Vincent se rendent sur place pour récupérer des vêtements. Jeanne voudrait qu’Elise soit belle, dans une robe. « Ce sera très bien » dit Vincent qui se propose d’aller donner les affaires aux pompes funèbres. Jeanne est contrariée que ça soit un inconnu qui habille sa fille. Sur la table basse du salon, elle retrouve un cadeau qu’elle avait ramené de Turquie à Elise. Jeanne fond en larmes comme jamais et s’écroule dans les bras de Vincent… 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin