Jérôme Bertin (Patrick) « Je reçois des demandes en mariage »

 

Jérôme Bertin (Patrick) « Je reçois des demandes en mariage »

28 / 09 / 2014

Plus belle la vie

Cela fait déjà un an que Jérôme Bertin remplace Franck Sémonin pour interpréter le personnage de Patrick Nebout dans Plus belle la vie. Un rôle dont il est ravi et fier. Dans une interview accordée à un magazine télé belge le comédien dresse le bilan de cette première année écoulée.

« Par rapport aux fans, c’est un défi merveilleux car je suis parti de loin. J’ai pleinement conscience de ce que signifie être comédien populaire. Dès que je mets le nez dehors, je me rends compte à quel point on touche les gens. La quotidienne crée une proximité temporelle. Je suis très heureux d’avoir pu imprimer ma marque à ce personnage » confie-t-il.

Quand le journaliste lâche « Lorsque Franck Sémonin était apparu en petite tenue, ça lui avait valu un abondant courrier féminin » Jérôme Bertin répond « J’ai déjà tombé le haut à plusieurs reprises. Je n’ai pas forcément le même physique formidable que Franck… Si c’est votre question, oui, je reçois des demandes en mariage ».

Jérôme Bertin se souvient que lorsqu’il a repris le rôle de Patrick Nebout cela a provoqué certains remous chez les fans de Plus belle la vie. Comment a-t-il vécu ces attaques ? « J’ai relativisé. Evidemment, c’est désagréable sur le moment. Vu l’importance du personnage et le fait que Franck était un acteur très aimé, on s’attendait à une phase délicate. Ce que j’ai trouvé un peu pénible, c’est que des journalistes en ont profité pour se déchaîner sur le sujet ».

En ce qui concerne l’évolution de Patrick Nebout, Jérôme Bertin explique « Chaque jour je découvre ce qui attend mon personnage. Je trouve très excitant de ne pas savoir d’avance ce qu’il va vivre. C’est un plaisir totalement inhabituel ».

Avant d’arriver dans Plus belle la vie, Jérôme Bertin était journaliste sur la chaîne LCI. « Adolescent j’ai fait beaucoup de théâtre. Deux métiers me passionnaient : comédien et journaliste. Pour l’anecdote, j’ai été repéré par un certain Dominique Besnehard. Lors de notre première rencontre dans un restaurant, j’ai aperçu au fond de la salle Francis le Belge, l’un des derniers grands parrains marseillais. Je ne vous cache pas mon stress… ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin