Les acteurs de Plus belle la vie racontent leur Marseille

 

Les acteurs de Plus belle la vie racontent leur Marseille

09 / 09 / 2014

Plus belle la vie

Plus belle la vie célèbre cette année son dixième anniversaire ! Marseille est plus que jamais le personnage principal de la série. Comment les comédiens du feuilleton vivent-ils la ville qui fait leur succès ? Au cours d’une interview réalisée par MétroNews ils se dévoilent… 

Ludovic Baude (Benoît) confie « Je connaissais un peu Marseille pour avoir travaillé sur une pièce de théâtre à la Minoterie quand j’avais 21 ans. Même si j’habite Paris, j’ai beaucoup de plaisir à venir ici. Cette ville a un énorme potentiel architectural et culturel, cela devrait être un Barcelone à la française ». Le comédien a d’ailleurs passé 15 jours cet été en famille dans la cité phocéenne.

Serge Dupire (Vincent) lâche « Marseille ? Mais cette ville est une bombe atomique. Quand on va trouver le détonateur, ça va péter. Elle a un potentiel créatif énorme ! ». Il a toutefois un regret, celui de ne pouvoir profiter pleinement des plages de Marseille à cause de la notoriété due à son rôle dans Plus belle la vie : « Quand on vous reconnait à moitié nu sur une plage, ça peut mettre mal à l’aise ! » indique-t-il.

Stéphane Henon, qui joue Jean-Paul, a quitté Montauban il y a 8 ans pour s’installer dans le quartier des Catalans, dans le VIIe, où il vit toujours aujourd’hui. « On a ici une qualité de vie incroyable, surtout due à la mixité de la population », estime l’acteur qui aime « la mer dans la ville, la lumière et les 300 jours de beau temps par an ». Et ses lieux de prédilection pour traîner le soir ? « Hopeula, je ne sors plus, je suis marié ! » plaisante-t-il.

Michel Cordes (Roland) a quant à lui quitté Nimes il y a un an pour venir s’installer à proximité des studios de la Belle de Mai. « Marseille est une maîtresse exigeante. Elle est à la fois captivante et dure. Mais je n’ai pas encore pu vivre pleinement la ville, je suis juste en train de la découvrir » explique-t-il. Michel Cordes ajoute « Je vais peu dans les bistrots. Cela me rappelle le boulot, l’époque où je partais en tournée. Le comptoir était le lieu où la famille, la compagnie, se retrouvait ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin