Hubert Besson (producteur de PBLV) « Beaucoup de surprises seront dispatchées tout au long de la saison »

 

Hubert Besson (producteur de PBLV) « Beaucoup de surprises seront dispatchées tout au long de la saison »

03 / 09 / 2014

Plus belle la vie

Depuis le lancement de Plus belle la vie en 2004, Hubert Besson est le producteur de la série. A l’occasion des 10 ans du feuilleton marseillais il revient sur le succès dans une interview accordée au site Toutelatele.com. Il explique comment il oeuvre au quotidien pour capter l’attention des téléspectateurs après tant d’années.

« Il existe un véritable travail en amont avec les auteurs et le diffuseur. Les auteurs s’approprient des arches qui sont de grandes histoires que l’on va raconter à l’intérieur du feuilleton. On a un pôle d’écriture qui est totalement innovant en France puisque Plus belle la vie recense 25 auteurs qui œuvrent autour du programme, dont 17 auteurs chaque semaine pour livrer cinq épisodes différents. Il y a donc une véritable richesse dans la proposition des histoires, mais aussi de la part des producteurs. Ils sont trois à travailler sur ce programme. L’enjeu pour nous est de se renouveler perpétuellement dans les intrigues et les personnages. On n’a jamais considéré qu’on était arrivé au bout du compte. Notre moteur est de se dire que le feuilleton doit être plus fort demain qu’aujourd’hui » confie-t-il.

Hubert Besson parle du dispositif spécial mis en place pour les 10 ans de Plus belle la vie. « Nous travaillons effectivement sur des évènements. Tout d’abord les deux spin off. Un dans le Nord avec Rudy et Ninon et un autre à Marseille. Il s’agira de la rencontre entre le commissariat de Plus belle la vie et les docks de la ville. Cette série dérivée constituera deux épisodes de 52 minutes qui seront sans doute diffusés à l’automne sur France 3. a côté de ça, beaucoup de surprises seront dispatchées tout au long de la saison à l’occasion de cet anniversaire ».

Quand le journaliste lance « En Europe, les soaps proposent régulièrement des événements explosifs en rognant sur les budgets de plusieurs épisodes. Cette pratique est-elle utilisée par Telfrance pour Plus belle la vie ? » Hubert Besson répond « Nous le faisons sur des épisodes comme ceux que nous avons réalisés sur la fête de la musique par exemple, mais également avec l’intrigue sur la fin du monde. Nous préparons actuellement un nouvel épisode spécial. Dans Plus belle la vie, on travaille régulièrement autour d’épisodes spéciaux, mais également sur des soirées exceptionnelles en retravaillait les histoires. C’est quelque chose que nous avons totalement intégré dans la structure de la série aujourd’hui ».

Les feuilletons anglais n’hésitent pas à mettre les moyens en faisant exploser des lieux cultes ou avec des accidents spectaculaires. Peut-on s’attendre à des événements similaires dans Plus belle la vie ? Hubert Besson explique « Il faut nous laisser un peu de temps (rires). Nous n’avons pas autant d’années de diffusion que des soaps comme Coronation Street ou encore EastEnders. Ces éléments sont toujours à prendre avec des pincettes. Il y a quelques années, le feuilleton de la BBC avait failli y laisser sa peau, car les producteurs avaient fait le choix de tout chambouler. BBC One avait été menacée en terme d’audience à cette époque là. La chaîne a retrouvé son public ensuite, mais a pris un gros risque. Nous avons de notre côté un chantier de ce type qui interviendra au cours de ce dixième anniversaire ».

Hubert Besson révèle ensuite qu’un épisode de Plus belle la vie coûte aujourd’hui 120 000 euros. Il annonce ensuite comment sont sélectionnés les sujets traités dans la série. « Nous avons une équipe qui travaille sur cet aspect, et nous sommes en train de l’affiner. Aujourd’hui, c’était un travail que l’on fait avec les auteurs, car on est tous concernés par ce que l’on vit dans notre société. On a fait un constat assez intéressant au bout de dix ans. Si on travaille dans l’air du temps, on s’est rendu compte qu’il existait des cycles. Plusieurs fois dans l’écriture, il nous est soit arrivé d’être rattrapé par la société, soit nous de la rattraper, car le miroir était alors très étroit entre nos intrigues et la réalité. On retrouve des événements forts assez régulièrement qui sont des sujets qui imprègnent Plus belle la vie » indique-t-il.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin