Patrick soupçonne Caroline

 

Patrick soupçonne Caroline

07 / 08 / 2014

Plus belle la vie

Vincent prend un café en terrasse au bar du Mistral quand Patrick vient lui demander « Vous avez vu le docteur Leserman dernièrement ? ». Le commandant Nebout avoue au patron de Phénicie avoir parlé à Guillaume qui était arrogant ce qui n’est pas dans ses habitudes. Patrick dit qu’il ne l’interroge pas dans le cadre d’une enquête. Il ajoute avoir eu l’impression que Guillaume se moque de tout.

Vincent explique que depuis que son ami a gagné 200 000 euros au casino il a un peu craqué… Patrick apprend à Vincent que Guillaume a tellement dépensé d’argent qu’il a été obligé de faire un crédit. Maurice Courtois, qui est à la table à côté, entend la conversation complète… 

Après avoir tiré sur Jordan (l’homme de main de Marc Saxon) devant le Select, Guillaume s’est enfuit. Pendant plusieurs jours Caroline n’a pas de nouvelles de lui. Guillaume revient ensuite au cabinet médical pour récupérer son sac qu’il avait oublié en terrasse au bar de Roland. Il espérait que quelqu’un le rapporte. Caroline lui met une gifle. Elle est très remontée contre lui. La psychologue pense que Guillaume aurait au moins pu lui donner des nouvelles. Elle ne supporte plus de vivre dans l’angoisse. Guillaume affirme être en pleine forme. « Tu peux t’intéresser à moi un peu ! » balance Caroline. « Je suis content de te voir » dit-il. 

Au commissariat, Patrick demande à Jean-François si Guillaume est bien son médecin traitant. Le brigadier Leroux dit qu’en effet il le suit depuis des années. Ce dernier confie au commandant Nebout que Guillaume déconne en ce moment. Il lui apprend qu’une bonne il a débarqué en pleine panique au cabinet médical alors qu’il était en rendez-vous avec Caroline. « Tu vois une psy toi ? » demande Patrick à Jean-François. Le père d’Emilie confirme que c’est le cas depuis peu… Jean-François dit à Patrick que Caroline a certainement une liaison avec Guillaume. « Ah c’est pour ça qu’elle est restée si évasive » lâche Patrick. Il explique à Jean-François qu’elle n’a rien dit au sujet de la fusillade qui a eu lieu devant le Select. Jean-François pense qu’elle protège le docteur Leserman… Patrick dit que c’est possible… Il suppose que c’est lui qui a mis le feu aux locaux de la CSTO… 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin